Abandon de poste

Statut

Dans un arrêt du 11 décembre 2015, requête n° 375736, la Haute juridiction apporte des précisions sur les conséquences d’un refus pour un fonctionnaire de se soustraite à une contre-visite médicale.

Le Conseil d’État a jugé que le fait pour un fonctionnaire en congé de maladie de se soustraire, sans justification, à une contre-visite peut justifier l’engagement d’une procédure de radiation des cadres pour abandon de poste, sous réserve de l’envoi préalable d’une lettre de mise en demeure. Cette lettre peut lui être notifiée alors même que le congé est en cours. La jurisprudence diverge sur le traitement de ce refus de se soustraire à une contre-visite médicale sans justification. Dans le même type de situation, des commentaires appellent plutôt à une procédure disciplinaire.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 3e / 8e SSR, 11 décembre 2015, n° 375736, Publié au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Comment réunir des conseils municipaux et communautaires pendant l'état d'urgence sanitaire en 2021 ? Élus

    Comment réunir des conseils municipaux et communautaires pendant l’état d’urgence sanitaire en 2021 ?

    20/01/21
    Dans quelle mesure le projet de loi déposé le 13 janvier 2021 autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, s‘il est adopté en l'état, va-t-il prolonger les mesures dérogatoires en matière de réunions des conseils municipaux et communautaires ?
  • Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ? Fonction publique

    Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ?

    14/01/21
    À l'heure de l'expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique, est-ce qu'un fonctionnaire1, désireux de quitter la fonction publique, conserve un grand intérêt à demander une indemnité de départ volontaire (IDV) ?
  • Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ? Fonction publique

    Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ?

    18/12/20
    La loi du 6 août 2019 et deux décrets pris le 31 décembre 2019 ont instauré la rupture conventionnelle, comme mode de départ d’un agent public. Si ce dernier accepte ce mode de rupture, il pourra bénéficier de l'allocation chômage. Beaucoup d’incertitudes demeurent aujourd’hui sur la mise en place de ce dispositif.
  • Tous les articles juridiques