Statut des agents fontainiers présents dans les collectivités territoriales

Statut

La question écrite n° 03999 du 22 mars 2018 est relative à la retraite des agents fontainiers présents dans les collectivités territoriales.

L’appartenance à la catégorie active de la caisse de retraite CNRACL ne peut résulter de la seule nomination du fonctionnaire dans un grade d’un cadre d’emplois. En conséquence, lorsque l’agent est nommé dans l’un des grades d’un cadre d’emplois, cette nomination doit s’accompagner d’une seconde décision de l’autorité territoriale qui précise l’affectation sur un emploi classé en catégorie active. Dès lors, les fonctions effectivement exercées au sein d’un même cadre d’emplois peuvent donner accès ou non, selon leur nature, aux avantages liés à la catégorie active, dont le bénéfice est apprécié par les services gestionnaires de la CNRACL. À cet égard, l’arrêté du 12 novembre 1969 prévoit notamment que certains emplois d’ouvriers, parmi lesquels figurent les glutineurs et filtreurs de la distribution des eaux, et les emplois d’égoutiers sont classés dans la catégorie active. Ces emplois correspondent dorénavant à ceux auxquels peuvent être affectés les adjoints techniques territoriaux par exemple. Hors ces cas particuliers, les emplois d’agents d’exploitation du réseau d’eau potable ne font pas expressément partie de la liste établie par l’arrêté précité, bien qu’ils puissent également être occupés par des adjoints techniques territoriaux.

 

Texte de référence : Question écrite n° 03999 de M. Patrice Joly (Nièvre – SOCR) du 22 mars 2018, Réponse du ministère de l’Action et des Comptes publics publiée dans le JO Sénat du 12 juillet 2018

L'analyse des spécialistes

  • Administration

    La mise en place du répertoire électoral unique au 1er janvier 2019

    21/12/18
    La loi n° 2016-1048 du 1er août 2016 rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales a réformé les conditions d'inscription sur les listes électorales et la procédure de traitement des demandes d'inscription, en en facilitant les modalités et en créant le répertoire électoral unique1. Retour et explications sur ce dispositif.
  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Tous les articles juridiques