Bretagne : 60 projets pour redynamiser les centres-villes

Urbanisme

En mars dernier, 2 appels à projets ont été lancés auprès des communes bretonnes. L’objectif : redynamiser les centres-villes et les bourgs ruraux. Depuis cet été, 60 projets sont sélectionnés sur les 208 présentés.

La Bretagne prend à bras le corps la question de l’attractivité des centres-villes et des centres-bourgs. Suite à deux appels à projets lancés en mars dernier, un pour les bourgs et l’autre pour les centres-villes, 60 dossiers sont sélectionnés depuis cet été avec l’objectif de mieux répondre aux défis actuels que sont l’habitat, le commerce et les aménagements au cœur des villes.

À l’initiative de cette manifestation, l’État, la région Bretagne et l’Établissement public foncier de Bretagne avec la Caisse des dépôts. 208 communes ont présenté un projet mais seulement les 60 retenus se verront attribuer l’enveloppe de 29 millions d’euros. Ce fonds sera réparti entre différentes phases d’études pour concevoir un projet d’aménagement ainsi qu’en phase de réalisation pour mener à bien les études :

  • Pour les bourgs : 16  projets seront accompagnés pour mener des études (450 000 €) et 23 pour réaliser des projets d’aménagement (14 M€).
  • Pour les villes : 9 projets seront accompagnés pour des études (315 000 €) et 12 pour réaliser des projets d’aménagement (14 M€).

Ces aides font l’objet d’un contrat, d’une durée de 12 mois, pour les études, et de 4 ans, pour la phase travaux.

La finalité consiste à réunir dans ces espaces une mixité de fonctions, de populations et de générations. Les organisateurs misent sur le rôle moteur des centres dans la cohésion territoriale et l’accompagnement des transitions, écologiques et numériques notamment. Les projets retenus s’articulent autour de trois points communs :

  • Ils sont co-produits avec les acteurs des territoires (dont les habitants) dans une approche globale et le souci d’une cohérence d’ensemble.
  • Ils innovent pour répondre à un ensemble d’enjeux : diversifier les activités économiques et les commerces ; renforcer le lien social ; valoriser la culture et le patrimoine ; adapter l’habitat à la mixité sociale et générationnelle ; créer un cadre de vie qui répond aux attentes des populations en matière de transition écologique et énergétique notamment ; assurer l’accessibilité et les mobilités.
  • Expérimentaux mais reproductibles, ces projets sont choisis aussi pour leur capacité à inspirer d’autres communes et à favoriser ainsi l’essaimage.

En Bretagne, 26,4 % de la population vit dans une ville moyenne et près de 40 % dans une commune rurale. Ces projets concernent donc une grande partie de la population bretonne. Parmi les candidats retenus, il existe une grande diversité dans leurs caractéristiques. De 415 habitants pour la plus petite commune (Mellionnec) à 45 200 pour la plus grande (Saint-Brieuc), les vainqueurs regroupent 39 bourgs et 21 villes, communes urbaines, littorales ou rurales réparties de la manière suivante : 17 communes des Côtes d’Armor, 17 du Finistère, 14 d’Ille-et-Vilaine et 12 du Morbihan.

L’ensemble des projets, retenus ou non, fera l’objet d’un cycle d’animations permettant le partage d’expérience avec l’ensemble des acteurs intéressés. Un nouvel appel à candidatures est d’ores et déjà prévu en 2018.

Quelques exemples de projets : la création d’un éco-quartier à Pleslin-Trigavou ; la construction d’une maison de santé et de logements sociaux à Pommerit-le–Vicomte ou encore d’une auberge européenne des cultures à Mellionnec.

 

Pour découvrir l’ensemble des projets : « Renforcer les centres-villes et bourgs ruraux – 60 expérimentations pour réinventer les villes et bourgs de Bretagne », communiqué de presse, 23 octobre 2017

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum