Covid-19 : quel impact sur la fonction achat ?

Achats

Le médiateur des entreprises a publié une étude qui met en lumière les impacts présents et futurs de la crise sur les pratiques achats et les enseignements à tirer pour l’avenir, notamment l’importance de la mise en place d’une politique « achats responsables » pour faciliter la collaboration et préserver de bonnes relations entre clients et fournisseurs.

L’étude menée auprès d’acheteurs d’entreprises et d’organisations privées comme publiques met en avant le rôle des directions d’achats dans la gestion de la crise. Elle a été réalisée sur la base d’une enquête quantitative et qualitative auprès des adhérents de l’Association des Directeurs & Responsables Achats (ADRA), et des clients du cabinet de conseil en achats responsables BuyYourWay.

La fonction achat, un outil clé pour surmonter les difficultés

Malgré les impacts très variables qu’a eu la crise sur les différents secteurs d’activité, la fonction achat s’est transformée et s’est révélée comme un outil clef pour surmonter les difficultés. La connaissance de ses fournisseurs et le dialogue permettent de désamorcer des potentielles tensions et doivent s’accompagner de preuves concrètes comme le respect des délais de paiement. Le rôle de la direction des achats a été considérablement modifié lors de la crise sanitaire. Que ce soit en interne ou vis-à-vis des fournisseurs, la préparation technique (digitalisation du processus, outils de télétravail) et la préparation humaine ont été les facteurs majeurs de la gestion de la crise. Beaucoup d’acteurs ont saisi l’opportunité pour renforcer leurs liens avec leurs fournisseurs. Par exemple, 67 % des sondés ont respecté voir raccourci leurs délais de paiement.

Revaloriser l’importance des politiques achats responsables

Les entreprises ayant fait le choix de s’engager en amont dans une politique responsable ont pu s’adapter et gérer plus facilement cette situation inédite. Selon l’étude, cette crise soulève l’opportunité de revaloriser l’importance des politiques « achats responsables » comme des outils de prévention pour la gestion des risques, en période de crise ou non. Plus de trois quarts des répondants estiment que leur politique « achats responsables » les a aidés dans la gestion de la relation fournisseurs et le maintien de leur activité. Cela a permis également de mieux gérer les risques de rupture d’approvisionnement, les risques sociaux et gagner en visibilité sur la reprise.

Cependant, pour la majorité du panel, la priorité à court terme est l’accompagnement et la protection de leur santé financière. La prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux reste en retrait. La prise de conscience est en tout cas générale puisque 60 % des répondants estiment que la période post-Covid représente une opportunité à saisir pour repenser leur stratégie achats et la rendre plus responsable. Ainsi, selon Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises, « cette crise inédite par ses conséquences met en lumière le rôle primordial du dialogue. En effet, ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui avaient déjà mis en place les outils propices à une collaboration efficace avec leurs fournisseurs. La bonne nouvelle c’est que la majorité des directeurs achats interrogés vont aller dans ce sens voire s’engager davantage. Cette crise est une opportunité à saisir pour repenser la stratégie achat, la rendre plus responsable et s’engager dans une démarche solidaire vis-à-vis de ses partenaires ».

Source : « Impacts présents et futurs de la Covid-19 sur les chaines d’approvisionnement et les pratiques achats : retour d’expérience et enseignement pour l’avenir », Étude, juin 2020

Posté le par

Recommander cet article