Offres anormalement basses : réduisez la pondération du prix

Appel d'offres

« Le code ne nous permet pas de négocier à la hausse les contrats !
», regrette
Michel Crahès, directeur de la commande publique du SDIS des Alpes-Maritimes.

Lors de son intervention sur l’équation marchés publics et économie, le 20 novembre, il a abordé la question des offres anormalement basses des marchés de travaux. La solution préventive consiste à « diminuer la pondération du critère prix au bénéfice des autres pour réduire la pression exercée sur les entreprises.
» Selon lui, « des entreprises déshabillent le contrat pour récupérer leur marge
via des avenants après avoir obtenu le marché
». Pour écarter ces offres, on peut utiliser la méthode italienne où « le candidat doit être capable de justifier 75 % de son offre, les 35 % restants concernant ses charges générales
». Une autre méthode consiste à ne pas accepter les offres dont le prix est moitié moins élevé que la moyenne des offres reçues : « Si toutes les offres sont trop basses ou qu’on en reçoit deux, le calcul est faussé.
»

Enfin, le sourcing
constitue également une bonne alternative.

L'analyse des spécialistes

  • Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ?

    27/07/21
    Le texte de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit une suspension pour les agents publics hospitaliers qui refuseraient de se faire vacciner contre la Covid-19. Ce texte s'éloigne de l'esprit de l'article 30 de la loi du 13 juillet 1983 prévoyant la suspension de l'ensemble des fonctionnaires. Décryptage.
  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Tous les articles juridiques