Offres anormalement basses : réduisez la pondération du prix

Appel d'offres

« Le code ne nous permet pas de négocier à la hausse les contrats !
», regrette
Michel Crahès, directeur de la commande publique du SDIS des Alpes-Maritimes.

Lors de son intervention sur l’équation marchés publics et économie, le 20 novembre, il a abordé la question des offres anormalement basses des marchés de travaux. La solution préventive consiste à « diminuer la pondération du critère prix au bénéfice des autres pour réduire la pression exercée sur les entreprises.
» Selon lui, « des entreprises déshabillent le contrat pour récupérer leur marge
via des avenants après avoir obtenu le marché
». Pour écarter ces offres, on peut utiliser la méthode italienne où « le candidat doit être capable de justifier 75 % de son offre, les 35 % restants concernant ses charges générales
». Une autre méthode consiste à ne pas accepter les offres dont le prix est moitié moins élevé que la moyenne des offres reçues : « Si toutes les offres sont trop basses ou qu’on en reçoit deux, le calcul est faussé.
»

Enfin, le sourcing
constitue également une bonne alternative.

L'analyse des spécialistes

  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Tous les articles juridiques