Accès aux documents administratifs et réutilisation : le guide de la Cada actualisé

Commande publique

La Commission d’accès au documents administratifs (Cada) a mis en ligne une version enrichie de son guide de l’accès aux documents administratifs et de la réutilisation.

Le guide « vise à les éclairer sur le mode de raisonnement employé par la CADA pour que chacun, et en particulier l’administration, puisse s’approprier les règles assez complexes qui régissent le droit d’accès aux documents administratifs » Il présente de nombreux exemples « avec des liens sur des avis et des conseils qui sont régulièrement réactualisés ». (préambule du guide de l’accès aux documents administratifs et de la réutilisation).

Dans la partie Qui peut avoir accès aux documents administratifs ? les points suivants sont abordés : les documents communicables aux seuls intéressés, le cas des marchés publics et des délégations de service public, les motifs de refus de communication, les conditions de réutilisation des informations publiques, etc.
Un tableau récapitule les documents communicables ou non, dans le cadre de la passation d’un marché public.

Dans sa lettre mensuelle, la Cada fait par ailleurs le point sur la communication des documents administratifs sur support informatique.
De fait  « la définition du document administratif recouvre les documents existant sur support informatique ou pouvant être obtenus par un traitement automatisé d’usage courant. Ainsi, (…) les documents sur support informatique sont des documents administratifs, non seulement lorsqu’ils existent matériellement, mais également lorsqu’ils peuvent être facilement élaborés par l’administration à partir d’un fichier ou d’une application de gestion, c’est-à-dire que le service peut en assurer la production par une simple édition, ou que leur extraction d’un fichier informatique peut s’opérer facilement » (avis 20092258).
Ces documents obtenus entrent dans le cadre de la loi du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public et diverses dispositions d’ordre administratif, social et fiscal. Sont écartés les documents qui demanderaient « des opérations complexes de traitement, de recherche, de synthèse, ou d’analyse » (avis : 20084441).

Valérie Siddahchetty

Les sources Internet :

L'analyse des spécialistes

  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • La mise en œuvre d'un intéressement collectif comme rémunération dans fonction publique est-elle vraiment possible ? Rémunération

    La mise en œuvre d’un intéressement collectif comme rémunération dans la fonction publique est-elle vraiment possible ?

    03/04/18
    « On va essayer de travailler à une nouvelle rémunération des agents publics fondée sur le mérite ». Telle est l’une des déclarations faites par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics sur les antennes de BFMTV - RMC le 19 février dernier. Si elle est dans l'air du temps, la question d'une rémunération « au mérite » des agents publics n’est pas nouvelle. Par le passé déjà, plusieurs gouvernements ont relancé cette idée d'introduire davantage de « mérite » dans la rémunération des fonctionnaires.
  • Tous les articles juridiques