Les conditions de transposition des directives européennes se précisent

Commande publique

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté un projet de loi autorisant le gouvernement à prendre par ordonnance toute mesure pour rationnaliser les règles générales de passation et d’exécution de l’ensemble des contrats de la commande publique.

Le texte élaboré par la commission mixte paritaire prévoit également la clarification du régime des contrats globaux et des autorisations d’occupation des propriétés des personnes publiques.

Référence :

En téléchargement gratuit pour approfondir ce sujet, Weka vous propose :

Livre blanc

Directives marchés publics 2014 : quel impact sur le CMP et les règles de passation et d'exécution ?

Téléchargez

Trois directives européennes du 26 février 2014 ont été publiées au Journal officiel de l’Union européenne le 28 mars dernier :

  • directive n° 2014/24/UE du Parlement européen et du Conseil sur la passation des marchés publics et abrogeant la directive CE n° 2004/18,
  • directive n° 2014/25/UE du Parlement européen et du Conseil relative à la passation de marchés par des entités opérant dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, des transports et des services postaux et abrogeant la directive CE n° 2004/17,
  • directive n° 2014/23/UE du Parlement européen et du Conseil sur l’attribution de contrats de concession.

Leur transposition va impacter en profondeur notre Code des marchés publics.

Pour vous aider à intégrer ces changements, les Éditions Weka vous ont proposé le 27 mai une web-conférence gratuite au cours de laquelle Dominique Niay (consultant expert en droit des marchés publics, coordinateur et auteur du fonds documentaire Weka Piloter vos marchés publics et Pratique et rédaction des marchés publics) vous a expliqué les principales modifications qui vont intervenir dès la transposition des directives et les incidences sur vos pratiques en matière de passation et d’exécution des marchés.

Au sommaire de ce dossier de la collection « Les Focus Weka » associé à la web-conférence :

  • La redéfinition des prestations soumises au champ concurrentiel
  • Vers l’instauration d’une nouvelle procédure de passation des marchés : le partenariat d’innovation
  • L’Europe veut simplifier le régime de la déclaration sur l’honneur
  • L’extension de la dématérialisation
  • L’encadrement du régime de la conclusion des avenants
  • Pour en savoir plus

Bonne lecture,

Soraya Manar (smanar@weka.fr)

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques