Rouen et Agde reconduisent les contrats avec la Lyonnaise des Eaux

Commande publique

Les villes de Rouen et Agde ont décidé de renouveler leur contrat avec la Lyonnaise des Eaux, pour leur gestion des services de l’eau, a indiqué mercredi la maison mère Suez Environnement.

Agde a choisi de reconduire le contrat de délégation de service public pour quinze ans pour un montant total de 166 millions d’euros, avec un investissement de 11,7 millions dans une nouvelle station d’épuration. À Rouen, où l’eau est gérée en régie publique, la Lyonnaise des eaux a remporté un contrat de prestation de service pour six ans et un montant annuel de 3,7 millions d’euros, précise Suez Environnement dans un communiqué. Ce contrat concerne les 35 000 abonnés du nord-ouest de l’agglomération. Le 20 juin, la ville d’Orléans avait elle aussi renouvelé le contrat avec la Lyonnaise des Eaux pour douze ans pour un montant global de 110 millions d’euros. Après le double revers infligé à sa maison mère par la Ville de Paris en 2010 et la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) il y a quelques semaines, la Lyonnaise des Eaux se dit confiante dans la délibération d’« une grosse collectivité » et espère « être plus présente » à Marseille, a affirmé la directrice générale de la Lyonnaise des Eaux, Isabelle Kocher, interrogée par Les Échos.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Tous les articles juridiques