Rouen et Agde reconduisent les contrats avec la Lyonnaise des Eaux

Commande publique

Les villes de Rouen et Agde ont décidé de renouveler leur contrat avec la Lyonnaise des Eaux, pour leur gestion des services de l’eau, a indiqué mercredi la maison mère Suez Environnement.

Agde a choisi de reconduire le contrat de délégation de service public pour quinze ans pour un montant total de 166 millions d’euros, avec un investissement de 11,7 millions dans une nouvelle station d’épuration. À Rouen, où l’eau est gérée en régie publique, la Lyonnaise des eaux a remporté un contrat de prestation de service pour six ans et un montant annuel de 3,7 millions d’euros, précise Suez Environnement dans un communiqué. Ce contrat concerne les 35 000 abonnés du nord-ouest de l’agglomération. Le 20 juin, la ville d’Orléans avait elle aussi renouvelé le contrat avec la Lyonnaise des Eaux pour douze ans pour un montant global de 110 millions d’euros. Après le double revers infligé à sa maison mère par la Ville de Paris en 2010 et la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) il y a quelques semaines, la Lyonnaise des Eaux se dit confiante dans la délibération d’« une grosse collectivité » et espère « être plus présente » à Marseille, a affirmé la directrice générale de la Lyonnaise des Eaux, Isabelle Kocher, interrogée par Les Échos.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Tous les articles juridiques