Menu actualité

Thématiques

Actualité

En 2022, cinq communes pilotes s’attelleront à la prévention des déchets abandonnés

Publié - par

L’Association des Maires de France lancera début janvier, avec cinq communes, une expérience de sensibilisation locale aux déchets abandonnés sur l’espace public : le « plan 360° ».

En 2022, cinq communes pilotes s'attelleront à la prévention des déchets abandonnés

Mégots, chewing-gum, canettes, tickets de métro, imprimés publicitaires et désormais masques usagés… Accumulés, tous ces « petits » déchets jetés sur la chaussée, banalisés dans les espaces urbains et dont on oublie généralement de considérer l’impact global, sont extrêmement polluants. L’association Gestes propres évalue ces déchets abandonnés à environ un million de tonnes par an – l’équivalent de cent Tour Eiffel…

Sous la houlette de l’Association des Maires de France (AMF), une expérience de trois ans sera lancée début janvier 2022 dans cinq communes, qui adopteront une stratégie sur mesure de prévention des déchets abandonnés : le « Plan 360° ». Une démarche globale qui vise à mutualiser l’ensemble des solutions locales pour favoriser les gestes propres et le tri, en mobilisant tout le territoire : citoyens, commerçants, écoles, associations, clubs sportifs, entreprises… Hormis Sceaux (Hauts-de-Seine, 19 975 habitants), le nom des quatre autres villes pilotes (urbaines, rurales, touristiques…) n’est pas encore dévoilé. Car la crise sanitaire a retardé le déroulement du projet – dont le calendrier a chevauché la campagne électorale de désignation du nouveau président de l’AMF, lors de son congrès fin novembre – et donc le choix des communes, nous a confié Gestes propres.

Le plan comporte cinq axes. Outre la mobilisation générale de la population, la commune doit optimiser ses dispositifs de collecte, réaliser une campagne de communication/sensibilisation tous médias, et mesurer l’efficacité du dispositif. Elle doit aussi prévoir des sanctions pour les contrevenants, avec une formation préalable des élus et des agents. « Les élus sont prêts à sanctionner mais ils ont besoin d’un minimum de consensus social sur le fait qu’ils ont raison de le faire », a précisé Sylviane Oberlé, chargé de mission prévention des pollutions à l’AMF, à l’occasion des 50 ans de Gestes propres, le 9 décembre 2021, à Paris. Plus d’un Français sur deux se déclare favorable aux sanctions, et près de quatre sur dix estiment qu’elles devraient être assorties d’amendes*.

Cette expérimentation a pour objectif de vérifier si la prévention fonctionne et, si ce n’est pas le cas, pourquoi. Sachant qu’une expérience de même nature, menée en Belgique et en Hollande (l’approche « 5 piliers ») a entraîné une réduction drastique des déchets sauvages dans l’espace public.

Mise en œuvre par Gestes propres et Rudologia, l’expérience sera financée par le ministère de la Transition écologique, Alcome (le tout nouvel éco-organisme dédié à la réduction des mégots de cigarettes dans l’espace public) et Citeo, entreprise privée spécialisée dans le recyclage des emballages ménagers et des papiers graphiques.

Martine Courgnaud – Del Ry

* enquête Ifop 2020-2021 pour Gestes propres et Citeo

Les déchets sauvages ou abandonnés

  • Mégots jetés sur la voirie et autres déchets diffus
  • Encombrants déposés et ramassés en dehors des périodes de collecte
  • Déchets verts déposés en forêt
  • Détritus ramassés par les services de nettoiement près des points d’apport volontaire
  • Tous types de déchets trouvés en dehors des zones urbaines : bois, cours d’eau…