Réduction de l’affichage publicitaire : Paris dénonce une loi retardant son règlement local

Développement durable

Danièle Pourtaud, adjointe PS au maire de Paris chargée du Patrimoine s’est dite « furieuse et choquée », jeudi 19 avril, contre un article de la Loi Warsmann retardant à 2017 son règlement local de publicité (RLP), qui devait réduire de 30 % l’affichage dans la capitale à l’horizon 2013.

« Le gouvernement a glissé dans la Loi Warsmann (loi de simplification du droit du 22 mars 2012) un article modifiant le Code de l’environnement et rendant inopérantes les principales avancées du nouveau règlement local de publicité », avait déploré dès lundi la mairie de Paris dans un communiqué.

« Nous interpellons le gouvernement qui a la possibilité de revenir par décret sur ce délai. On est furieux et choqué, au delà du RLP c’est battre en brèche un grand principe de libre administration des collectivités locales », a déclaré Mme Pourtaud. Le nouveau RLP de la ville de Paris avait été voté par le Conseil de Paris en juin 2011, élaboré par la collectivité et la préfecture, « en concertation avec les professionnels et les associations », a rappelé la mairie.

Ce règlement consiste à réduire de 30 % la surface publicitaire dans la capitale. La publicité sera aussi interdite dans un périmètre de 50 mètres autour des établissements scolaires, sur les bords de Seine, les canaux, la Butte Montmartre, les murs en surplomb des espaces verts et jardins publics, autour des funérariums et cimetières…

Autre mesure phare : l’« interdiction absolue » des panneaux 4×3 (12 m2) sur l’ensemble du territoire, ce qui induira la suppression de 920 panneaux essentiellement situés sur le périphérique et aux abords des boulevards des maréchaux. Leur taille « maximum » a été fixée à 8 m2.

« Cet article de loi repousse à 6 ans la mise en conformité à Paris, ce qui rend inopérant les règles que nous avons votées. C’est vraiment surprenant car les décrets du Grenelle 2 allant en ce sens sont parus en janvier 2012 », s’est encore étonnée Mme Pourtaud. « C’est hallucinant, je ne comprends pas comment Mme Nathalie Kosciusko-Morizet (ex-ministre de l’Écologie) a laissé passé ça », a encore déploré l’adjointe de Bertrand Delanoë.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum