Éducation prioritaire : les intentions ministérielles

Éducation

Lors d’une audition par la commission des affaires culturelles et de l’éducation et la commission des finances de l’Assemblée nationale, le 23 juillet 2013, Jean-Paul Delahaye (Dgesco) a précisé les orientations politiques en matière d’éducation prioritaire.

Selon le Dgesco, « il ne s’agit pas de créer un système éducatif à part. Ce qui doit être fait en éducation prioritaire doit être fait partout ». Le gouvernement veut ouvrir le débat sur « l’étendue de la politique éducative prioritaire et la cohérence du territoire avec celle de la politique de la ville ».

Les axes tournent autour de :

  • La priorisation, en termes de moyens, sur les zones en très grande difficulté.
  • La sortie en douceur de certains établissements qui ne relèvent pas de cette concentration de difficultés.
  • La remise en avant de l’action pédagogique.
  • Une plus grande autonomie laissée aux acteurs de terrain.
  • La mise en place d’« une politique de ressources humaines adaptée » dans ce secteur.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum