Le découpage en académies non pertinent ?

Éducation

L’Éducation semble l’empêcheur de tourner en rond dans le cadre de l’articulation des politiques publiques locales. C’est ce qu’indique la Cour des Comptes dans son rapport sur l’organisation territoriale de l’État rendu public le 11 juillet 2013.

C’est dans le cadre de « la mise en chantier » de l’Acte III de la décentralisation que la Cour des comptes se penche sur l’état actuel de l’administration territoriale et son devenir. Ainsi juge-t-elle que la particularité des recteurs (spécifiques à l’Éducation) complique l’articulation entre partenaires de politiques publiques au niveau régional, particulièrement donc entre l’Éducation et les autres administrations qui ont souvent du mal à se coordonner.

La Cour des comptes suggère, entre autres, de « fusionner » le service de santé scolaire et le service de la protection maternelle et infantile.

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum