Rythmes scolaires : « sans difficulté » pour 88 % des communes restantes

Éducation

Quelque 88 % des près de 20 000 communes qui avaient repoussé d’un an leur entrée dans la semaine de 4,5 jours appliqueront la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014, a déclaré mardi 4 février Vincent Peillon.

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

« 19 157 communes scolarisant 4,48 millions élèves vont mettre en place la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014. Au 31 janvier, 88 % de ces communes ont élaboré leur projet et l’ont transmis à l’administration de l’Éducation nationale sans aucune difficulté », a déclaré le ministre de l’Éducation nationale à l’assemblée, répondant à une question du député UMP de Meurthe-et-Moselle Jacques Lamblin, sur les nouveaux rythmes scolaires. « 5,6 % des communes (…) ont refusé pour des raisons de principe de le faire, 6 % de communes rencontrent des difficultés réelles » a poursuivi M. Vincent Peillon.

La mise en œuvre des nouveaux rythmes, à la charge des collectivités locales, entraîne pour elles un surcoût notamment pour le financement des activités périscolaires. Pour aménager ces nouvelles dépenses, certaines communes avaient choisi de repousser l’application de la semaine de 4,5 jours à la rentrée 2014 au lieu de 2013, l’État et la Caisse d’allocations familiales (CAF) débloquant des aides.

Sur les 24 000 concernées, 4 000 communes appliquent la semaine de 4,5 jours à l’école depuis la rentrée 2013.

Cette réforme est toujours contestée par des mobilisations régulières dans les écoles et plusieurs maires ont déclaré qu’ils ne l’appliqueront pas, le débat devenant éminemment politique à l’approche des élections municipales de mars 2014.

Le passage à la semaine de 4,5 jours vise à lutter contre l’échec scolaire grâce à une meilleure répartition des heures de classe sur cinq matinées, tout en rendant accessibles notamment aux jeunes issus de milieux défavorisés des activités périscolaires.
Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

 

Rythmes scolaires : adopter une réflexion globale. Retour sur le petit déjeuner organisé par Weka le 1er octobre 2013.

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Weka formation

Réforme des rythmes scolaires : Assurer et optimiser le financement de son nouveau projet périscolaire


Objectifs :

    • Anticiper les impacts financiers de la réforme en termes organisationnel et budgétaire.
  • Optimiser le redéploiement des ressources existantes.
  • Solliciter de nouveaux financements extérieurs.
  • Maîtriser les différentes politiques tarifaires envisageables.
  • Établir une nouvelle politique tarifaire adaptée liant justice sociale et équilibre budgétaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes parents d’élèves, le sujet vous concerne. Venez en discuter avec les acteurs publics sur le Forum Weka.

Réforme des rythmes scolaires : vous avez la parole !

 

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum