L’APVF déplore l’ « absence de concertation » entre l’Etat et les collectivités

Finances locales

L’association des petites villes de France considèrent que les promesses du gouvernement, notamment en termes de finances des collectivités, ne sont pas suivies d’actes.

Dans un communiqué publié aujourd’hui et un courrier adressé à François Fillon et Philippe Richert, le président de l’APVF, Martin Malvy, « déplore l’absence de concertation réelle et pratique entre l’Etat et les collectivités territoriales dans le domaine des relations financières ».

L’APVF se dit surprise que la Conférence nationale des exécutifs, dont les modalités de fonctionnement auraient dû être modifiées au printemps, selon les déclarations du ministre des collectivités territoriales, n’ait toujours pas été réunie. L’association constate que cette réunion « ne pourra désormais avoir lieu qu’une fois les principaux arbitrages du projet de loi de finances pour 2012 rendus par le gouvernement », et ce alors que, selon l’APVF, nombre de sujets font débat entre l’Etat et les collectivités, de la réforme du dispositif de péréquation au financement de l’intercommunalité, etc.

« Le fait de porter une insuffisante attention à la situation des collectivités locales risque d’avoir de graves conséquences pour l’investissement public local », conclut le communiqué.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum