Avec l’épidémie, la durée annuelle travaillée a diminué dans la FPT en 2020

Fonction publique

Le rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations analyse la durée du travail en 2020 : les agents ont travaillé davantage dans la fonction publique que les salariés du secteur privé.

En 2020, la crise sanitaire et la période de confinement de mars à mai ont fait baisser de façon importante la durée travaillée des agents. En effet, selon le rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations*, établi par la direction générale de l’administration publique, les agents de la fonction publique à temps complet (hors enseignants) évaluent leur durée annuelle effective 2020 à 1 599 heures. C’est 41 heures de moins qu’en 2019. Quant aux salariés du secteur privé, ils ont travaillé 135 heures de moins qu’en 2019 (1 576 heures contre 1 711 heures) : une durée inférieure à celle des agents de la fonction publique. En cause : le recours au chômage partiel ou technique et l’arrêt de l’activité pour certaines professions (vendeurs, serveurs…) lors des confinements.

Depuis 2002, comme dans le secteur privé, la durée légale du travail est fixée à 35 heures par semaine pour un agent à temps complet – 1 607 heures par an. La durée annuelle effectivement travaillée a atteint, en 2020, 1 656 heures dans la fonction publique de l’État (FPE) et 1 514 heures dans la fonction publique territoriale (FPT) ; soit respectivement une diminution de 81 heures et de 73 heures sur un an. La seule durée du travail qui a augmenté en 2020 est celle des agents de la fonction publique hospitalière (FPH), fortement mobilisés pendant la crise. Elle est ainsi passée de 1 606 heures à 1 670 heures. Les agents de la FPH ont, non seulement, effectué de nombreuses heures supplémentaires (+ 10,3 heures par rapport à 2019) mais ils ont également pris en moyenne 5 jours de congé en moins. C’est également la durée annuelle effectivement travaillée dont le niveau est le plus élevé depuis 2013, année où ont démarré ces statistiques. À l’inverse, pour les agents de la FPE et de la FPT comme dans le secteur privé, la durée annuelle effectivement travaillée s’est trouvée en 2020 à son niveau le plus faible.

Entre 2019 et 2020, malgré des heures supplémentaires en baisse (- 13,9 heures), la durée annuelle effective des cadres de la fonction publique a augmenté de 42 heures. Ils ont également pris moins de jours de congés (31 jours, soit 7 jours de moins) et l’essor du travail à domicile, en particulier pendant le premier confinement, a contribué à maintenir leur activité. Au contraire, pour les professions intermédiaires, les employés et les ouvriers, la durée travaillée a diminué.

Dans les métiers liés aux soins, les agents publics à temps complet ont travaillé davantage en 2020, la durée effective passant de 1 599 heures à 1 696 heures (+ 97 heures). En revanche, les durées travaillées se sont « effondrées » pour certaines familles de métiers : entretien, maintenance (1 352 heures), espaces verts, paysages (1 425 heures), bâtiment et travaux publics (1 438 heures). Les agents des métiers de services à la personne (1 913 heures) et de sécurité-défense (1 806 heures) déclarent les durées travaillées les plus élevées en 2020.

Pour les agents de la fonction publique à temps partiel, la durée annuelle effective a également diminué par rapport à 2019. Un recul plus marqué pour les agents de la FPE (- 81 heures) et de la FPT (- 82 heures) que dans la FPH (- 24 heures). En raison de quotités de travail plus faibles, les agents de la FPT ont les durées travaillées les moins élevées (871 heures) par rapport aux agents de la FPE (945 heures) et de la FPH (1 122 heures).

Marie Gasnier

* annexé au projet de loi de finances pour 2022

Source : Rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations, Annexe au projet de loi de finances pour 2022, Édition 2021

Posté le par

Recommander cet article