Moins de ressources pour le CNFPT

Fonction publique

Le Centre national de la fonction publique territoriale va devoir se serrer la ceinture. Les sénateurs ont voté ce 23 juin un amendement réduisant les cotisations des collectivités au CNFPT.

Le CNFPT se souviendra sans doute longtemps de la loi de finances rectificative 2011, et d’un certain amendement voté par les sénateurs ce 23 juin, qui, pour 2012 et 2013, fait passer les cotisations des collectivités 1 % à 0,9 % de la masse salariale.

Soit une perte de 32 millions d’euros par an pour le CNFPT, dont on peut supposer que les dirigeants ne partiront pas en vacances avec les juges de la Cour des comptes : c’est en se basant sur le rapport au vitriol de cette dernière, publié en février, que les sénateurs de la majorité ont pris cette décision, malgré les protestations de leurs homologues de l’opposition.

Ceux-ci, à l’instar du CNFPT, y voient la suppression de nombreuses heures de formation pour les agents, et l’introduction d’une dose de RGPP dans la formation des fonctionnaires territoriaux.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum