Les recrutements externes dans la fonction publique territoriale

Fonction publique

En 2013, la fonction publique territoriale constitue le premier recruteur public avec 34 645 recrutements externes, dont près de deux tiers des recrutements sans concours.

Le ministère de la Fonction publique a publié en juin 2015 une étude* pour analyser les recrutements externes. Il y est précisé que chaque année, les employeurs territoriaux emploient de nouveaux agents dans le but de concilier renouvellement des effectifs et maîtrise de la dépense publique. Mais contrairement à la fonction publique de l’État, la réussite à l’un des concours de la fonction publique territoriale ne vaut pas recrutement dans la FPT. Pour trouver un emploi, les lauréats disposent de trois ans au terme desquels ils perdent le bénéfice du concours. Par ailleurs, l’étude précise que la sélection des candidats aux emplois publics, qui s’opère traditionnellement par recrutements directs concours externe, 3e concours ou concours à voie unique d’accès s’est diversifiée.

Caractéristiques des recrutements externes

L’ensemble des employeurs territoriaux ont admis 12 410 agents (13 521 en 2012) par concours externes en 2013 (concours externes, concours uniques et 3e concours). Les concours d’accès aux emplois de catégorie A (administrateur territorial, conservateur des bibliothèques, ingénieur en chef territorial, conservateur du patrimoine, attaché territorial, bibliothécaire, médecin, ingénieur….) ont permis l’entrée de 2 019 agents et représentent 16,3 % des admissions totales par concours externe.

La catégorie B en représente 43,8 % avec 5 441 admis, soit un nombre en augmentation par rapport à l’année précédente (+ 797) supérieur à la catégorie C (39,9 %) qui enregistre 4 950 nouveaux agents admis par concours.

Parallèlement, 22 235 recrutements directs sans concours ont eu lieu, afin de pourvoir des postes ouverts dans les corps de catégorie C (adjoint administratif, adjoint technique, adjoint d’animation…) contre 18 643 en 2012. Le profil du recrutement par catégorie est ainsi à l’image de la structure des effectifs de la fonction publique territoriale dont les trois quart des effectifs relèvent de la catégorie C (76 %) : sur l’ensemble des recrutements directs ou par concours, 78 % concernent des emplois de catégorie C, dont plus de 64 % sont pourvus par recrutement direct sans concours.

Les centres de gestion de la fonction publique territoriale ont organisé 47 sélections en 2013 soit trois de plus qu’en 2012. Parmi elles, 31 concernent le concours externe qui s’adresse aux candidats justifiant d’un certain niveau de diplôme, et 16 le 3e concours, réservé aux candidats justifiant d’une expérience professionnelle dans le secteur privé ou d’un mandat électoral. Certains concours ne sont pas organisés tous les ans mais une année sur deux et parfois tous les trois ans ou encore de manière irrégulière.

La sélection des candidats aux emplois publics se diversifient

En 2005, l’administration a créé le Pacte (Parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et de l’État) et depuis 2007, elle cherche à mieux prendre en compte la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) pour ses recrutements.

La RAEP est un dispositif qui modifie le contenu des épreuves des concours et les modalités d’évaluation des candidats à l’entrée dans la fonction publique et pour la promotion interne, dans le but de professionnaliser les modalités de sélection et diversifier le profil des lauréats. Entrée en vigueur le 1er août 2007, conformément à la loi du 2 février 2007 relative à la modernisation de la fonction publique, elle est mise en œuvre dans le cadre des concours déjà existants, par l’introduction d’un nouveau type d’épreuve qui vise une sélection des candidats moins centrée sur les connaissances académiques, mais davantage sur les compétences et aptitudes ainsi que sur la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle.

La fonction publique territoriale a aussi augmenté le nombre de lauréats aux concours en 2013 par rapport à l’année précédente (+ 2 481 admis) soit une hausse de 8 % (- 12 % en 2012). Seuls les agents recrutés en catégorie C sans concours sont entrés en plus grand nombre par rapport à 2012 (+ 19,3 %).

Les femmes sont majoritaires parmi les candidats aux concours de la fonction publique et réussissent mieux que les hommes en catégorie A, ce qui n’est pas le cas pour les concours de catégorie B.

Ces données ne doivent toutefois pas faire oublier les difficultés rencontrées par les agents contractuels qui, souvent compétents et bien formés, se trouvent dans une situation précaire du fait de la durée nécessairement limitée de leurs contrats. Le contexte de réduction du nombre de postes aux concours externes depuis 2005 ne facilite pas leur insertion, heureusement la tendance semble désormais s’inverser.

 

* Source : Les recrutements externes dans la fonction publique de l’État et la fonction publique territoriale en 2013, Point Stat, juin 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum