Emploi public : moins de fonctionnaires dans la Fonction publique territoriale

Fonction publique

Une étude de la DGCL publiée en mai 2018 dresse un bilan de l’emploi dans la fonction publique en 2016.

Les données de l’étude mettent en avant qu’en 2016 le nombre d’agents de la fonction publique est de 5,48 millions, hors bénéficiaires de contrats aidés. Il progresse de 0,5 %, soit une augmentation de 29 600 personnes. Les bénéficiaires de contrats aidés (189 300) sont toutefois moins nombreux qu’en 2015 (- 4,2). Par ailleurs, l’emploi territorial confirme quand à lui sa diminution.

Caractéristiques de l’emploi public dans la fonction publique territoriale

L’emploi public augmente en 2016. Cette augmentation est caractérisée par une hausse de l’ensemble des catégories statutaires à l’exception des fonctionnaires. Si le nombre de ces derniers est en hausse de 0,2 % dans la FPE, il diminue d’autant dans la FPT et de 0,4 % dans la FPH. Leur part dans l’ensemble de la fonction publique diminue de 0,4 point pour s’établir à 70,2 %. La FPT compte au total 1,89 million d’agents (34,4 % de l’ensemble des agents publics). Le nombre de fonctionnaires y baisse de 3 100 agents.

Plus des trois quarts (75,6 %) des agents dans la FPT appartiennent à la catégorie C tandis que ce n’est le cas que d’un peu moins de la moitié des agents dans la FPH (48,0 %). Au sein même de la FPT, la proportion d’agents de catégorie C diffère selon la filière considérée. À l’exception des filières « médico-technique », « culturelle » et « sportive » qui réunissent seulement 5,4 % des effectifs dans la FPT, les autres filières sont composées en majorité d’agents de catégorie C. En particulier, dans la filière « technique » (44,6 % des agents de la FPT), neuf agents sur dix relèvent de cette catégorie hiérarchique.

On compte également dans la FPT environ 10 % d’agents de catégorie A+ de moins qu’en 2015 (- 1 900) et en particulier 1 600 ingénieurs territoriaux en chef. La hausse des agents contractuels est plus mesurée dans la FPT (+ 0,2 %). La part des femmes a crû de 0,7 dans la FPT. Cette féminisation s’observe quel que soit le statut. C’est dans la FPT que la moyenne d’âge est aussi la plus élevée (45,2 ans). Les agents de 50 ans et plus représentent 40,0 % des agents, en hausse de 1,1 point par rapport à 2015. Les effectifs de fin d’année en équivalent temps plein (ETP) s’élèvent à 1,71 million dans la FPT (33,6 %).

Les raisons de la baisse de l’emploi public dans la fonction publique territoriale

L’emploi diminue dans la FPT pour la deuxième année consécutive. Le nombre d’agents territoriaux a baissé de 0,2 % en 2016 hors contrats aidés. Le nombre de bénéficiaires de contrats aidés diminue également en 2016 (- 3,8 %), si bien qu’en les prenant en compte, l’emploi territorial baisse de 0,4 %. En 2016, la diminution du nombre d’agents observée dans le versant territorial correspond à une réduction du nombre d’agents de catégorie C (- 5 200), tandis que celui d’agents de catégorie A et B augmente.

Les effectifs diminuent dans les collectivités territoriales (- 0,9 %). En particulier, ils baissent de 1,0 % dans les communes, de 2,5 % dans les départements mais augmentent de 5,4 % dans les régions. Ils progressent en revanche dans les EPA locaux (+ 1,9 %), en particulier dans les établissements intercommunaux (+ 4,1 %) qui réunissent en 2016 près de 16 % des agents du versant. En conséquence, le poids des collectivités territoriales dans la FPT se réduit de 0,6 point à 73,3 %.

Ces évolutions diverses sont en partie les conséquences des nombreux regroupements ou réorganisations qui ont eu lieu en 2016. Ainsi, au sein même des collectivités territoriales au sens strict, la hausse du nombre d’agents dans les régions (+ 5,4 %) et la baisse dans les départements (- 2,5 %) sont liées. Au sein du bloc communal, le nombre d’agents diminue (- 10 300) dans les communes, mais parmi les personnes qui y étaient employées en 2015, 12 100 travaillent au sein d’un établissement intercommunal en 2016 dont 5 000 dans une communauté d’agglomération, 4 000 dans une métropole dont 3 100 dans les seules métropoles de Bordeaux, Toulouse, Montpellier ou de Nantes, ou encore 2 700 dans une communauté de communes.

Source : L’emploi dans la fonction publique en 2016, Étude DGCL, mai 2018

 

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ ETOILE.FR

Imaginez un réseau qui vous ressemble, 100 % dédié à la Fonction Publique, basé sur l'échange et le partage entre pairs.
Rejoignez la Communauté ETOILE.fr et faites avancer vos métiers en contribuant à leur promotion et à la valorisation de vos territoires.

Rejoindre Etoile

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum