Menu actualité

Thématiques

L’emploi public a augmenté en 2017 mais le nombre de fonctionnaires est en baisse

Publié le 26 juin 2019 à 6h55 - par

Une étude de mai 2019 publiée par le ministère de l’Action et des comptes publics dresse un bilan de l’emploi dans la fonction publique en 2017.

L'emploi public a augmenté en 2017 mais le nombre de fonctionnaires est en baisse

Pour tout comprendre

5,53 millions d’agents travaillaient au sein de la fonction publique (dont 1,90 million d’agents dans la FPT) au 31 décembre 2017. Après deux années consécutives de baisse, l’emploi a progressé en 2017 de  0,9 % dans la fonction publique territoriale. Cette hausse a deux principales explications : le transfert de compétences des communes dans les établissements intercommunaux et l’emploi comme contractuels d’anciens contrats aidés. Toutefois malgré la hausse globale de l’emploi public, le nombre de fonctionnaires est en baisse.

Typologie des emplois publics

Les emplois publics se féminisent en particulier pour les emplois de catégorie A. La catégorie A est une catégorie hiérarchique de la fonction publique correspondant à des fonctions de conception, de direction et d’encadrement. Elle se distingue de la catégorie B (fonctions d’application et de rédaction) et de la catégorie C (fonctions d’exécution). En 2017, les agents de catégorie A représentent 35,4 % de l’effectif contre 19,3 % d’agents de catégorie B et de 45,3 % d’agents de catégorie C.

Les femmes sont majoritaires dans la fonction publique. En effet, 62 % des agents de la fonction publique sont des femmes contre 46 % parmi les salariés du privé. Les emplois salariés du privé sont quant à eux pourvus à hauteur de 46 % par les femmes. L’âge moyen des agents de la fonction publique augmente. Il est de 43,4 ans contre 41 ans dans le secteur privé. La proportion des 50 ans et plus est supérieure dans la fonction publique. La part des moins de 30 ans est relativement faible dans la FPT (10,2 %) mais connaît une hausse de 0,1 point par rapport à 2016 notamment due à l’emploi comme contractuel de nombreux contrats aidés.

Le travail à temps partiel est très courant dans la FPT. Il concernait 26,3 % des agents fin 2017. Cette modalité de temps de travail est exercée sur des postes où la durée de travail hebdomadaire offerte par leur employeur est inférieure à la durée légale du travail (temps non complet) ou sur un poste initialement ouvert à temps complet. Un cinquième des agents publics ne travaille pas à temps complet fin 2017.

L’emploi territorial est en baisse de 0,4 % en 2017

Hors contrats aidés, 16 400 agents territoriaux supplémentaires ont été dénombrés en 2017. Cela représente une hausse d’effectif de plus 0,9 %. Cette évolution trouve son explication dans la conversion de 11 900 contrats aidés en contractuels. L’emploi territorial est en baisse de 0,4 % en 2017 en prenant en compte la forte diminution du nombre de bénéficiaires de contrats aidés.

Les effectifs baissent dans les communes de 0,2 %. Ces dernières représentent pourtant plus de la moitié de l’emploi territorial. Le nombre d’agents est également en diminution dans les départements (- 0,4 %) mais augmente dans les régions (+ 2,3 %). Les régions ont en effet été concernées par le transfert de la compétence « transport » des départements vers les régions. Les établissements intercommunaux réunissent 16,7 % des agents en 2017 contre 13,9 % en 2012.

Le transfert du bloc communal auprès des établissements intercommunaux justifie la hausse de l’emploi dans ces établissements. 15 400 agents y travaillaient en 2017 alors qu’ils travaillaient fin 2016 dans des communes ou des établissements communaux. Beaucoup de nouveaux emplois résultent de la création d’établissements en 2017 à la place des anciennes communautés d’agglomération. La baisse des effectifs dans la FPT trouve aussi sa source dans la diminution du nombre de collaborateurs de cabinet et de celui des assistants maternels.

Source : L’emploi dans la fonction publique en 2017, Point Stat, mai 2019