Le taux d’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique est historiquement élevé

Handicap

Le recrutement des personnes handicapées atteint un niveau record. Pour la fonction publique territoriale, il est de 17 187 agents en 2016 contre 13 325 agents en 2013.

Les résultats 2016 du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique* ont été publiés par dossier de presse le 21 septembre 2017. Il y est constaté une amélioration globale du taux d’emploi légal sur l’ensemble du territoire. Sans atteindre l’obligation légale des 6 %, le taux d’emploi légal des personnes en situation de handicap dépasse dans le secteur public les 5 % (5,32 %). Cela représente 232 206 bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) dans l’ensemble des fonctions publiques.

Les politiques du FIPHFP produisent d’excellents résultats

L’emploi des personnes en situation de handicap est un objectif poursuivi par chaque employeur public. Le FIPHFP les aide à favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap. Il rend possible leur maintien dans l’emploi. L’évolution du nombre de maintien dans l’emploi dans la fonction publique est aujourd’hui en forte progression (16 894 en 2016 contre 15 749 en 2015) sans atteindre les chiffres de 2013 (19 021).

Le FIPHFP soutient la formation professionnelle des agents en situation de handicap et sensibilise l’environnement professionnel. Le montant total des financements dédiés à la formation est de 23,7 millions d’euros dont 6,7 millions d’euros d’aides directes en faveur de la formation (formation des personnes en relation avec les agents, communication, information, sensibilisation, apprentissage).

17 millions de formations sont également financées de manière indirecte par le FIPHFP à travers les partenariats avec l’Agefiph, le CNFPT et l’ANFH. Le FIPHFP contribue à un environnement professionnel numérique accessible. C’est une de ses priorités. Le montant total des financements versés dans le cadre du programme accessibilité en 2016 s’élève à 13,27 millions d’euros.

Valorisation de l’apprentissage et crédit réduit

Le FIPHFP valorise l’apprentissage. L’apprentissage devient le deuxième motif de recours aux aides du FIPHFP. 4,67 millions d’euros d’aides versées au titre de l’apprentissage en 2016, soit une hausse de 35 % par rapport à 2015. 1 234 paiements liés aux contrats d’apprentissage en 2016 contre 1 055 en 2015 pour environ 1 000 apprentis. 18,78 millions financés depuis 2009.

Mais malgré les bons résultats 2016 pour l’emploi des personnes en situation de handicap, le président du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique dénonce un modèle économique inadapté. Le Fonds va ainsi réduire son budget de 25 % durant les trois prochaines années. Des politiques sont directement impactées, comme le programme d’aides en faveur de l’accessibilité des agents publics à leurs locaux qui va prendre fin.

Les contributions des employeurs publics en diminution sont à l’origine des réductions économiques drastiques prévues par le FIPHFP. Toutefois dans l’attente d’une réforme de son financement, et même si le FIPHFP a décidé de se serrer la ceinture, la fonction publique territoriale a décidé de toujours faire figure de bon élève en matière de recrutement et de maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

 

* Source : Résultats 2016 du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique, dossier de presse, 21 septembre 2017

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum