FIPHFP : un rapport d’activité 2016 positif

Handicap

Le rapport 2016 de la FIPHFP pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées précise que la fonction publique a atteint en 2016 un taux d’emploi de personnes en situation de handicap historique avec 5,32 %.

Ce résultat a été rendu possible grâce au renforcement de l’accompagnement des employeurs en matière d’apprentissage et d’accessibilité numérique par le Fonds d’Insertion des personnes Handicapées dans la fonction publique (FIPHFP).

Avec 71 conventions renouvelées et 24 nouvelles en 2016, le FIPHFP continue d’intervenir efficacement aux côtés des employeurs publics grâce à des conventions spécifiques. De part leur mobilisation, les employeurs publics sont à la hauteur de l’enjeu d’inclure des personnes en situation de handicap dans l’emploi.

Des moyens financiers importants qui favorisent les accompagnements

Le FIPHFP intervient auprès des employeurs publics autour de cinq grandes missions :

  • aider au maintien dans l’emploi,
  • favoriser l’emploi,
  • soutenir la formation professionnelle,
  • valoriser l’apprentissage,
  • contribuer à un environnement professionnel accessible

Depuis 2006, ce sont 156 342 agents en situation de handicap qui ont été recrutés dans les trois fonctions publiques. Deux possibilités sont proposées aux personnes en situation de handicap pour intégrer la fonction publique : la voie de droit commun (le concours avec aménagement d’épreuves) ou le recrutement par la voie contractuelle (avec une possibilité de titularisation au terme de la première année).

16 864 agents en situation de handicap ont été maintenus dans leur emploi. Le FIPHFP intervient avec ses financements pour aider les employeurs à trouver des solutions permettant aux agents dont le handicap s’aggrave ou survient brutalement de conserver et d’adapter leur poste. Le Fonds facilite alors maintien dans l’emploi des agents par différentes actions telles que : les aménagements et adaptations de poste de travail, la formation, la mobilité interne, l’aide aux projets ou encore la réalisation d’études et bilans de compétences.

13,27 millions d’euros de financements du FIPHFP ont été investis en 2016 en faveur de l’accessibilité des agents en situation de handicap. Le montant moyen d’une aide accordée est de 22 282 € pour les locaux professionnels. Les financements en faveur de l’accessibilité numérique ont été multipliés par 25 entre 2015 et 2016. 9 % des 13,27 millions d’euros de financements concerne les écoles du service public. L’accessibilité aux locaux professionnels est un enjeu majeur pour permettre l’insertion dans l’emploi des travailleurs en situation de handicap

La valorisation de l’apprentissage et la formation : deux axes de travail forts

L’apprentissage est un mode d’accès au monde professionnel par la voie de l’alternance qui permet à l’apprenti de concilier la découverte d’un métier tout en poursuivant ses études. 4,67 millions d’euros d’aides ont été versées aux employeurs publics au titre de l’apprentissage en 2016, dont 4,30 millions d’euros pour la fonction publique territoriale. Parmi les voies de recrutement possibles pour les personnes en situation de handicap, l’apprentissage fait ainsi l’objet d’un soutien particulier. Les personnes en situation de handicap n’étant pas concernées par une limite d’âge pour un contrat d’apprentissage.

23,7 millions d’euros d’aides ont été consacrées à la formation. La formation professionnelle est un enjeu essentiel pour lequel le FIPHFP mobilise des moyens importants tous les ans. Elle favorise le maintien dans l’emploi dans le cas d’une reconversion professionnelle ou d’un repositionnement au cours de la vie professionnelle. La formation rend possible l’insertion dans l’emploi à travers une formation diplômante et qualifiante. Elle vise aussi les collectifs de travail amenés à être en relation avec des agents en situation de handicap afin de les sensibiliser au sujet du handicap.

Le FIPHFP a su s’adapter à une organisation régionale repensée. Suite à l’entrée en vigueur de la loi NOTRe qui redéfinit les périmètres régionaux, il a repensé son organisation territoriale aux nouvelles grandes régions. Le FIPHFP a également acquis de nouvelles compétences grâce au décret du 12 juin 2016. Son efficacité en a été renforcée. Les agents en situation de handicap peuvent aujourd’hui saisir directement le FIPHFP s’ils estiment ne pas être entendus par leur employeur. Il peut financer des actions émanant de sa propre initiative. Le FIPHFP et la Fédération française handisport ont signé en 2016 leur première convention de partenariat.

Tous ces progrès sont le fruit d’un profond travail de sensibilisation sur le terrain mais aussi de menaces qui ont fait mouche : les employeurs publics n’atteignant pas 6 % d’agents handicapés doivent verser une contribution financière au FIPHFP… Il reste cependant encore beaucoup à faire pour atteindre le fameux taux de 6 %.

 

Source : Rapport d’activité 2016, pour l’égalité des droits et des chances, la participation et citoyenneté des personnes handicapées, FIPHFP

 

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ ETOILE.FR

Imaginez un réseau qui vous ressemble, 100 % dédié à la Fonction Publique, basé sur l'échange et le partage entre pairs.
Rejoignez la Communauté ETOILE.fr et faites avancer vos métiers en contribuant à leur promotion et à la valorisation de vos territoires.

Rejoindre Etoile

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum