Menu actualité

Thématiques

Actualité

Création d’un Comité d’histoire de la politique de la ville

Publié - par

Cette nouvelle instance devra notamment intéresser l’opinion à l’histoire de la politique de la ville et des actions menées en faveur des quartiers concernés et de leurs habitants.

Création d'un Comité d'histoire de la politique de la ville

Un arrêté du 14 avril publié au Journal officiel du 29 avril 2022 crée un Comité d’histoire de la politique de la ville, placé auprès du ministre chargé de la Ville. Cette nouvelle instance devra assurer les six missions suivantes :

  • Encourager l’étude et la recherche sur l’histoire de la politique de la ville et du développement social urbain ;
  • Promouvoir la diffusion des travaux historiques sur la politique de la ville à des fins de connaissance et de formation ;
  • Favoriser le recensement et la valorisation des sources archivistiques et mémorielles relatives à la politique de la ville et collaborer avec la mission des archives nationales et les services d’archives des collectivités territoriales ;
  • Organiser des recueils de témoignages, des journées d’études et toutes manifestations intéressant l’histoire de la politique de la ville ;
  • Mobiliser les réseaux de la politique de la ville et susciter des partenariats pour faciliter l’émergence de projets locaux autour de l’histoire de la politique de la ville ;
  • Intéresser l’opinion à l’histoire de la politique de la ville et des actions menées en faveur des quartiers concernés et de leurs habitants.

Le ministre chargé de la Ville pourra solliciter l’appui du comité pour des missions particulières à caractère historique ou l’organisation de manifestations relevant de son domaine de compétences.

Présidé par Michel Didier, déjà préfigurateur de cette nouvelle instance, le Comité ministériel d’histoire de la politique de la ville est composé d’un comité d’orientation et d’un conseil scientifique. Outre les représentants de l’État et des opérateurs publics, le comité d’orientation comprend des représentants des instances en charge de la politique de la ville – président de l’Observatoire national de la politique de la ville, vice-présidents du Conseil national des villes – , des représentants des associations d’élus – France Urbaine, Intercommunalités de France, Villes de France, Ville et banlieue, AMF, ADF, Régions de France – , mais aussi des acteurs de la politique de la ville, comme l’Union sociale pour l’habitat (USH) ou la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF). Les personnalités qualifiées du comité d’orientation et les membres du conseil scientifique sont nommés pour une durée de 3 ans.