4 000 conseillers financés par l’État vont accompagner les Français dans le numérique

Lutte contre les exclusions

L’État va financer 4 000 conseillers qui travailleront pour le compte des collectivités ou de structures locales privées à la formation des publics rencontrant des difficultés dans l’usage du numérique, a annoncé mardi 17 novembre 2020 le gouvernement.

« On va déployer partout sur le territoire, et avec l’appui des associations et des entreprises sociales et solidaires, 4 000 conseillers numériques. On va les recruter et les former. Ils seront hébergés dans les collectivités, les médiathèques, les tiers-lieux, etc. », a expliqué le secrétaire d’État au numérique Cédric O, aux côtés de la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault, à l’occasion de l’événement Numérique en commun(s).

L’État prendra en charge « 100 % de leur salaire [à hauteur du Smic] sur deux ans ou 70 % sur trois ans », a-t-il détaillé, lors d’une conférence de presse retransmise sur Youtube.

Le coût total du dispositif, qui comprend également la création de « kits d’inclusion numérique » et la généralisation du service Aidants Connect, reviendra à 250 millions d’euros, issus du plan de relance de 100 milliards d’euros.

« J’appelle les collectivités à déposer une demande de conseillers sur conseiller-numerique.gouv.fr.  J’invite également les jeunes et moins jeunes à proposer leur candidature sur la même plateforme », a dit M. O, qui entend déployer dans un premier temps « plusieurs centaines voire 1 000 conseillers numériques sur le terrain à la fin du premier trimestre » 2021.

Les demandes des acteurs privés seront ouvertes dans un second temps.

Selon un guide de présentation des missions du conseiller numérique, celui-ci sera chargé prioritairement d’aider à « prendre en main un équipement informatique », « naviguer sur Internet », « gérer ses courriels », « apprendre les bases du traitement de texte » et « installer et utiliser des applis utiles sur son smartphone ».

Des aides complémentaires seront proposées, comme la publication d’une petite annonce, l’aide aux démarches administratives, l’accès aux offres de soin ou de logement via Internet, ou encore « apprendre à gérer, protéger ses données personnelles ».

« Il est absolument nécessaire de faire en sorte que l’on puisse faire progresser les Françaises et les Français dans leur maîtrise du numérique », a déclaré Cédric O.

Selon le gouvernement, 13 millions de Français demeurent éloignés du numérique.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article