Dix départements inaugurent le programme “Département Solidaire”

Lutte contre les exclusions

Des départements lancent un programme pour développer les solidarités de proximité et entretenir l’élan de générosité né de la crise sanitaire.

Charente-Maritime, Bas-Rhin, Nord, Loiret, Maine-et-Loire, Haut-Rhin, La Réunion, Loir-et-Cher, Mayenne, Somme. C’est la liste des dix premiers conseils départementaux engagés dans le programme « Département Solidaire », lancé le 9 juillet 2020 avec la Fédération européenne des solidarités de proximité, porteuse de la Fête des voisins. « La générosité citoyenne doit irriguer l’action publique », soutiennent les promoteurs de l’opération. La crise sanitaire a révélé « un formidable élan de générosité et l’exceptionnel gisement de ressources solidaires dont notre pays dispose », se félicitent-ils. Les Français se sont massivement mobilisés à travers la confection de masques et de surblouses pour le personnel soignant, en allant faire les courses d’une voisine âgée ou en préparant des panier-repas pour les plus démunis… La période de confinement a ainsi été le catalyseur de millions d’initiatives citoyennes ou de gestes individuels spontanés, qui sont venus efficacement en renfort des dispositifs institutionnels mis en place par l’État, les départements, les mairies ou les associations.

Pour renforcer notre modèle social fragilisé et le rendre plus efficace, il est donc indispensable que la solidarité repose sur trois piliers complémentaires : la solidarité naturelle (famille), la solidarité organisée (institutions, associations, bailleurs sociaux, entreprises) et la solidarité spontanée, informelle (voisinage), plaident les organisateurs du programme « Département Solidaire ». « La solidarité de proximité est un enjeu majeur pour faire face aux défis sociaux, insistent-ils. Les habitants peuvent devenir des acteurs de la réussite des politiques sociales. »

Lors de son intervention du 14 juin 2020, le président de la République a prononcé sept fois le mot « solidarité » et souhaite « libérer la créativité et l’énergie du terrain ». « Les départements sont en première ligne dans ce combat, estiment les présidents des premiers départements signataires. Chefs de file des solidarités territoriales, ils peuvent également devenir le catalyseur de la mobilisation citoyenne et l’incubateur de projets solidaires en impulsant la dynamique et en prenant appui sur les mairies et les acteurs de proximité. »

Selon eux, le programme « Département Solidaire » répond au « défi du lien et du sens pour capitaliser sur la vague de solidarité liée au coronavirus et prolonger cette dynamique de mobilisation autour des solidarités de proximité ». Cette démarche, socialement innovante, est conçue, à la fois, par des conseils départementaux et des acteurs de la société civile.

Descriptif du programme « Département Solidaire »

  • Une campagne « Tous Voisins – Tous Solidaires » pour sensibiliser les Français aux solidarités de voisinage ;
  • Des bonnes pratiques solidaires et la valorisation des « héros du civisme ordinaire » ;
  • Une plate-forme numérique et une caisse à outils (kits, affiches, guide méthodologique, tutoriels) ;
  • La boite à idées « Les 100 gestes solidaires » ;
  • Un dispositif de mobilisation « L’heure civique » : une heure par mois pour une action solidaire ;
  • Un Réseau de Voisins Solidaires animé, avec les mairies, tout au long de l’année.

Posté le par

Recommander cet article