Le projet « Don de congés » du département du Gard

Fonction publique

La solidarité a été au cœur de la gestion de crise sanitaire. Les organisations publiques locales ont joué un rôle important dans sa concrétisation au plus près des besoins des habitants des territoires. Les agents publics n’ont pas manqué à l’appel pour s’engager bénévolement auprès de leurs collègues et d’associations dans le cadre de leur fonction ou à titre individuel.

C’est cet élan de solidarité, l’une des « conséquences » majeures de la crise sanitaire, que le département du Gard a souhaité prolonger par son projet de don de congés payés par les agents.

Le département est un échelon important de la solidarité. Il est le niveau adéquat pour une telle initiative. Pour le président du département, « chacun peut éventuellement, à son niveau et s’il le souhaite, apporter sa contribution pour un monde meilleur où les priorités sont repensées ».

Ainsi, après consultation des instances paritaires et vote de l’Assemblée départementale, le projet de « Don de congés » du département du Gard a pu voir le jour.

Concrètement, les agents du département qui le souhaitent peuvent offrir une partie de leurs congés aux personnes qui en ont besoin.

Ces dons de jours de congés sont transformés en don de matériels ou en subventions aux associations luttant contre les violences conjugales, aux établissements accueillant des personnes handicapées, aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou aux maisons en partage.

Ils peuvent également abonder la fondation du Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes ou encore les maisons d’enfants à caractère social afin d’améliorer des conditions de travail des personnels y œuvrant au quotidien.

Séverine Bellina et Hugues Perinel, Réseau service public

Posté le par

Recommander cet article