“Faisons notre part !” : Appel à une mobilisation générale des 150 000 dirigeants territoriaux pour incarner la transition écologique

Management

Au sortir de la crise sanitaire actuelle, qui n’est qu’une manifestation de la crise environnementale, l’ADT Inet lance un manifeste « Anthropocène et pouvoir d’agir des dirigeants territoriaux ». Ce manifeste publié dans la presse et sur les réseaux sociaux bénéficie du soutien public Patrick Viveret, Dominique Méda, Cécile Renouard et Gaël Giraud. À découvrir et à partager !

Les dirigeants locaux ont le pouvoir et le devoir d’agir et d’incarner la transition. Ils sont 150 000 répartis sur le territoire aux différents échelons de l’administration locale avec une grande diversité de compétences. Ils représentent un levier de transformation immédiat des politiques publiques portées par les élus. Ils ont la responsabilité d’incarner la transition en jouant leur rôle de conseiller des élus pour le long terme dans une logique managériale nouvelle. 


L’ADT Inet regroupe les cadres dirigeants territoriaux de tous horizons et toutes catégories statutaires formés à l’Inet en formation initiale comme en formation continue.


Convaincue du rôle fondamental de l’action publique et des agents publics pour déclencher un effet système, structurant et pérenne des transitions écologiques et démocratiques, l’ADT Inet s’engage résolument au service de ces transitions et appelle les cadres territoriaux, aux côtés des élu(e)s et des parties prenantes, à une mobilisation générale au service de cette nécessaire transformation.

Bruno Paulmier, président de l’ADT InetBruno Paulmier

Pour Bruno Paulmier, DGS de la ville de Niort et président de l’ADT Inet, la situation planétaire est inédite, nous sommes entrés dans l’Anthropocène, l’Homme est devenu une force géologique qui a provoqué des changements irréversibles qui menacent les équilibres nécessaires à la vie sur terre.

Face aux urgences climatiques, à l’effondrement de la biodiversité, à l’épuisement des ressources et à l’explosion des pollutions et des inégalités, les membres de l’ADT Inet dressent, en publiant ce manifeste, un triple constat lucide et volontariste : 

  • Faute de pouvoir compter aujourd’hui sur les États et sur les organisations internationales insuffisamment cohérents dans le respect de leurs engagements, les collectivités locales (en France comme partout) ont un rôle déterminant à jouer dans la mise en œuvre de la transition écologique et solidaire ;
  • Les cadres dirigeants publics territoriaux ne sont pas mobilisés aux côtés des élus et à la tête des services à la hauteur de leur pouvoir d’agir qui devient désormais un devoir d’agir ;
  • Les outils existent, les bonnes pratiques sont connues, les solutions sont à portée de main, mais il faut impérativement que les dirigeants territoriaux réinventent leurs compétences, leur posture, leurs modes d’action pour que ce mandat déterminant de 6 ans (à compter de 2020 pour le bloc communal et 2021 pour les  départements et régions) soit celui de l’entrée en transition des territoires avec des changements profonds. La formation est un levier essentiel à côté de beaucoup d’autres comme la coopération avec toutes les parties prenantes. Tout doit être engagé avec force, maintenant.

Il faut inventer et expérimenter un nouveau management, celui de la transition des territoires.

Séverine Bellina et Hugues Perinel, Réseau service public

Source : Le manifeste de l’ADT Inet pour la Transition

Posté le par

Recommander cet article