FPT : la nouvelle donne du management

Management

La tâche du manager s’est complexifiée ces dernières années : injonctions parfois contradictoires, tensions, pressions croissantes… le contexte dans lequel il évolue est en pleine mutation. Manager est une chose difficile et il n’y a pas de recette miracle.

Jean-François Lemmet

Ainsi la nouvelle donne du management au sein des collectivités territoriales est liée essentiellement à 3 grands facteurs :

En premier lieu, le contexte démographique qui se traduit actuellement par des départs à la retraite importants et ce jusqu’à l’horizon 2015. Il s’agit des baby-boomers qui occupent souvent les postes à responsabilité. Ce mouvement a été légèrement ralenti avec la prolongation de la durée d’activité liée à la récente réforme des retraites mais il est engagé et irréversible.

L’enjeu est d’organiser le passage de témoin au niveau du savoir-faire et de l’expertise, pour assurer dans les meilleures conditions la continuité de service.

Face à ces départs est arrivée la génération Y, jeunes nés dans les années 1979–1993 qui représentent aujourd’hui 20 % de la population française et 40 % de la population active en 2015.

Cette génération peut paraitre déconcertante si on ne cherche pas à la comprendre. Surdiplômée pour les cadres, exigeante en matière d’information, impatiente dans sa façon de travailler, en quête de sens, elle est aussi plus rétive à la hiérarchie. Elle reconnait le manager pour ses compétences, son exemplarité et non par rapport à son positionnement hiérarchique. Les jeunes Y attendent de leur manager alors qu’auparavant c’était le manager qui attendait de ses collaborateurs. C’est le manager coach qu’ils sollicitent.

Le contexte démographique se traduit également par une mixité intergénérationnelle (baby-boomers, générations X et Y…) plus marquée que par le passé compte tenu de l’environnement numérique qui a fortement influencé les Y.

Le deuxième facteur qui explique cette évolution managériale est lié à l’environnement organisationnel. Les collectivités sont à la recherche d’économies et d’optimisation des moyens. Cela se traduit par la maitrise de la masse salariale avec le redéploiement des postes, le non remplacement de certains départs mais également la mutualisation.

De plus, une nouvelle organisation du travail en mode projet s’est fortement développée, basée sur l’efficacité, le résultat. Cette organisation matricielle supplante le schéma hiérarchique classique ce qui oblige le manager à s’adapter. La recherche de sécurisation des procédures sur le plan juridique, la mise en place de démarches qualité complexifient l’organisation. Ainsi, le manager devient l’acteur de la mise en place de ces dispositions qu’il doit porter, intégrer et expliquer à ses équipes.

Le dernier élément de cette nouvelle donne est lié à l’innovation qui oblige le service public à s’adapter en permanence afin de répondre aux exigences des citoyens. Elle s’impose aux managers et elle est parfois difficile à mettre en place rapidement. Soit elle est décidée au niveau national (réforme territoriale…), soit elle résulte d’une décision au niveau local. Mais l’innovation est parfois déstabilisante, car elle bouscule les schémas établis, et peut générer un sentiment de malaise, de stress pour le manager. Le manager doit suivre la décision politique, ce qui peut induire une évolution des mentalités avec un rapport plus distancié vis-à-vis de la collectivité.

Si la nouvelle donne du management entraine une remise en cause de certaines pratiques des valeurs telles que la confiance, le respect, la rigueur, l’équité constitue un socle inchangé.

Ainsi, on est passé d’un management paternaliste, puis hiérarchique, à un management stratégique à partir des années 80, et aujourd’hui, on s’oriente vers un management collaboratif qui privilégie les relations, le partage et l’expérimentation. Mais, n’oublions pas la célèbre formule d’Aristote « plus une chose est difficile, plus elle exige d’art et de vertu ». C’est peut-être le secret de la réussite managériale.

 

Jean-François Lemmet

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum