Les orientations fixées en 2013 pour la formation professionnelle tout au long de la vie

Management

Pour améliorer la lisibilité dans l’offre de formation, des travaux relatifs au développement d’une offre de formation déconcentrée doivent être engagés.

Les axes prioritaires relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie sont définis par l’article 35 du décret n° 2007-1470 du 15 octobre 2007. Ils fixent l’obligation d’identifier les thèmes de formation prioritaires qui doivent être retenus en vue de leur inscription au sein des documents d’orientation à moyen terme et des plans annuels de formation des administrations.
 

La mise en place effective de l’égalité professionnelle hommes-femmes

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes doit constituer une priorité d’action et de formation pour les gestionnaires des ressources humaines, les principes d’égalité des droits et d’égalité des chances faisant partie des valeurs essentielles d’une fonction publique exemplaire.

Les formations qu’il revient aux administrations de mettre en place ont pour objet de sensibiliser à l’égalité professionnelle prioritairement les personnes ayant un rôle-clé dans le recrutement et le déroulement des carrières des agents : l’encadrement, et en particulier l’encadrement supérieur, les membres de jurys, les membres des CAP, les gestionnaires RH, les conseillers mobilité carrière.

Les enjeux relatifs à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes doivent être également pris en compte dans la formation initiale des fonctionnaires. La thématique de l’égalité professionnelle a vocation à être intégrée dans la formation initiale des agents nouvellement recrutés, ainsi que dans les formations spécifiques « prise de poste » ou « adaptation à l’emploi ».
 

Des thématiques d’actions multiples et variées

L’accent est mis sur la nécessité de former les cadres de proximité et de sensibiliser les agents à la problématique des risques psychosociaux (RPS). Les travaux menés dans le cadre de l’accord du 20 novembre 2009 relatifs à la santé et à la sécurité au travail dans la fonction publique mettent également en évidence un besoin notable de formation des médecins agréés. L’harmonisation des connaissances et des procédures entre ces différents acteurs permettra d’améliorer le fonctionnement des instances médicales.

Les enjeux de la mobilité des agents publics, tant pour le développement de leur parcours professionnel que pour la satisfaction des besoins en compétences des administrations, exigent de concevoir et mettre en œuvre un accompagnement à la mobilité. Pour les responsables de ressources humaines, l’objectif est ainsi de perfectionner leur maîtrise des différents outils de la mobilité et de professionnaliser les méthodes de recrutement au sein des administrations (élaboration de procédures de recrutement, élaboration des fiches de postes, détection des compétences à l’occasion des entretiens, connaissance des outils de la mobilité).

Un programme de formation à la légistique, destiné à favoriser le renforcement de la qualité des textes juridiques devra être pensé. Dans ce domaine, une formation à distance a vocation à être offerte en complément, au moyen d’une plateforme dématérialisée, soit pour préparer les stages, soit pour prolonger l’apprentissage ou vérifier l’acquisition des règles et techniques en la matière.

L’ensemble de ces priorités de formation doivent constituer une partie du plan de formation offert aux agents au titre de l’année 2013. Elles s’inscrivent dans les domaines de formation transverse.
 

Texte de référence : Circulaire relative à l’orientation des priorités interministérielles fixées à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’État (année 2013)

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum