Avancement de carrière des femmes : les déterminants clefs de réussite à connaitre

Parité

Les parcours de vie initiaux et les choix opérés par les femmes qui accèdent aux plus hautes responsabilités au cours de leur vie professionnelle peuvent entraîner des trajectoires de carrières différentes.

Les femmes rencontrent aujourd’hui nombre de difficultés au cours de leur ascension professionnelle. L’analyse des parcours professionnels de celles qui ont atteint les plus hauts niveaux de direction permet cependant de mettre en exergue les déterminants d’une ascension professionnelle réussie. Ces déterminants sont : le parcours scolaire, l’appropriation des normes organisationnelles, les soutiens personnels et professionnels et une disponibilité totale.

Excellence scolaire, « passages obligés » et pratiques discriminantes

Dans le contexte français, un certain nombre de parcours s’inscrivent dans une logique d’excellence scolaire. Le caractère élitiste du système scolaire français conduit, de façon privilégiée, les diplômés de quelques grandes écoles à des carrières professionnelles rapides. Ces parcours scolaires s’insèrent souvent dans des trajectoires familiales et sociales déterminantes. Ils assurent l’accès à l’information et les conditions matérielles de la poursuite des études et procurent la confiance en soi nécessaire à la réussite professionnelle à haut niveau.

Pour faire carrière, les femmes sont conscientes d’un certain nombre de « passages obligés » qui peuvent leur être a priori défavorables car difficilement compatibles avec la gestion des tâches domestiques et des soins aux enfants. Ces passages obligés peuvent être de nature différente : mobilité géographique, nationale et internationale, changement fréquent de poste, encadrement de salariés.

Et si ces règles s’appliquent a priori de manière identique pour les femmes et pour les hommes, elles se révèlent parfois en pratiques discriminantes. Les femmes en ont cependant pleinement conscience lorsqu’elles construisent leur carrière. En intériorisant ces pratiques organisationnelles, elles vont ainsi construire leur carrière en tenant compte de leurs ressources propres en termes de diplôme, de vie familiale, d’implication du conjoint ou encore de l’existence d’un mentor.
 

Des déterminants d’avancement spécifiques aux femmes

Un facteur déterminant pour les femmes réside dans le soutien et les encouragements qu’elles ont reçus dans l’enfance et au cours de leur ascension professionnelle. Ce soutien et ces encouragements prennent la forme d’encouragements provenant de leur entourage personnel et de bienveillance de la part de collègues, des supérieurs hiérarchiques. Ils les aident notamment à « oser » : prétendre à des postes élevés, demander une augmentation, prendre des risques, etc.

La disponibilité temporelle totale que nécessite l’ascension d’une carrière est aussi à prendre en compte. Toutes admettent la difficulté de se rendre pleinement disponible, toutes estiment qu’il s’agit d’une condition nécessaire pour faire reconnaître leur engagement et se conformer aux comportements attendus d’un cadre dirigeant. Elles se plient à la norme organisationnelle du présentéisme, même si elles sont parfaitement conscientes que ce n’est pas forcément nécessaire du point de vue de l’organisation du travail.

La vie familiale doit être neutralisée et surtout ne pas interférer sur le temps de travail malgré des journées extrêmement longues. Cela passe par une organisation rigoureuse de la sphère domestique qui est entièrement déléguée (soit au conjoint, soit à un parent, soit à un(e) employé(e) à domicile). Dans tous les cas, les femmes restent néanmoins responsables de cette délégation et de son organisation, même quand le conjoint est investi.

L’accès des femmes aux postes de direction est certes de nos jours un enjeu en soi, mais il a également un effet d’entraînement potentiel pour l’égalité professionnelle dans son ensemble. Pour progresser dans la hiérarchie professionnelle, les femmes savent mobiliser des ressources multiples. Ces ressources sont favorisées par des politiques publiques qui luttent notamment contre les stéréotypes de genre toujours prégnants.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum