Département du Finistère : favoriser la mixité dans nos métiers

Parité

L’égalité entre les femmes et les hommes est l’un des cinq projets emblématiques du Département du Finistère. En tant qu’employeur, le Département a choisi d’en faire un projet transversal à toutes ses politiques et de veiller à ce que les stéréotypes changent. À travers un rapport sur l’égalité femmes-hommes en Finistère, publié en 2018, et une campagne d’affichage lancée début avril 2019, le Conseil départemental fait de la mixité une véritable priorité dans son action.

Le Département du Finistère, collectivité de 4 000 agents, s’attache en sa fonction d’employeur, à regarder comment la question de l’égalité femmes-hommes est prise en compte. La loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes a renforcé l’effectivité des droits et créé de nouveaux dispositifs, mais malgré d’importants progrès, les inégalités de genre sont encore bien réelles et alimentées par des stéréotypes encore très présents. Le Département n’a pas attendu cette loi pour faire des questions d’égalité entre les femmes et les hommes un incontournable de son action.

« Entreprendre au féminin », le réseau qui aide les entrepreneuses

Le Département soutient l’action associative dans ce domaine, notamment celle de l’association « Entreprendre au féminin Bretagne » (EAFB), née il y a dix ans dans le Finistère, et qui a choisi d’accompagner les femmes vers l’entreprenariat, à la suite d’un constat simple : les femmes entreprennent moins que les hommes, et sont à l’origine  seulement 29 % des créations d’entreprises. L’association se déploie autour de trois grands axes :

  • L’entretien qui peut déboucher sur une formation et l’émergence d’un projet ;
  • L’animation d’un réseau de femmes entrepreneuses ou en création ;
  • La promotion de l’entreprenariat des femmes.

Au fil des années, l’association a montré des résultats significatifs puisque sur les 1 440 femmes inactives ou demandeuses d’emploi qui ont suivi la formation, 90 % d’entre elles sont désormais remobilisées vers un projet de création d’entreprises ou d’emploi. Son action est non seulement soutenue par le Département du Finistère, mais également par le Fonds social européen.

Pas de métiers réservés

Le Département du Finistère avait signé en 2006 la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. Depuis, il veille en permanence à ce que la promotion de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes bénéficie à l’ensemble des agentes et agents des collectivités et s’appuie sur deux principes : interdire toute discrimination entre salariés à raison du sexe et remédier aux inégalités de fait rencontrées par les femmes.

Le rapport 2018 sur l’égalité femmes-hommes en Finistère, réalisé en partenariat avec huit autres collectivités du territoire, a permis de mettre en lumière des chiffres sur la mixité dans le Département du Finistère :

  • La Présidente est une femme, mais seules 10 femmes sont Présidentes sur 101 Départements ;
  • Dans l’exécutif, 7 femmes et 6 hommes ;
  • Depuis les dernières élections de 2015 : 27 femmes pour 27 hommes ;
  • 11 femmes directrices pour 9 hommes directeurs.

Si on note certaines avancées, elles sont encore insuffisantes, notamment en matière de représentation des métiers et des professionnels sur le terrain (300 hommes pour 60 femmes à la direction des routes et infrastructures de déplacement, 4 femmes pour 49 hommes chefs dans les cuisines des collèges).

Le Département lutte également, via le Centre d’information sur le droit des femmes et des familles (service de proximité comprenant trois antennes et des permanences dans tout le Département) contre les violences faites aux femmes, qui sont la conséquence directe des stéréotypes et discriminations de genre.

Source : Assemblée des départements de France

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum