Candidats : le protectionnisme exclu des critères de choix

Passation des marchés

Dans une réponse parlementaire du 7 septembre 2010, le ministère de la Défense a rappelé que les acheteurs publics ne peuvent utiliser un critère de choix des candidats fondé sur le principe de la préférence nationale.

« D’une manière générale, les achats réalisés par le ministère de la défense se conforment aux procédures décrites par le code des marchés publics qui ne permet pas d’instaurer un critère de choix des candidats fondé sur un quelconque principe de préférence nationale », a répondu par écrit le ministère de la Défense au député de Moselle André Wojciechowski (UMP) qui s’inquiétait de l’achat, pour les soldats, de brodequins produits en Tunisie.

Si l’entreprise choisie « s’engage à respecter les clauses liées au respect d’obligations diverses, notamment les protocoles de l’organisation internationale du travail, il n’est pas légalement possible de l’écarter, même si sa production est localisée à l’étranger ».

Dans ce marché, le ministère de la Défense avait retenu un critère technique et un critère prix et choisi deux fournisseurs, un fabricant et un importateur, tous deux français, proposant une production localisée en Tunisie et en Slovénie.

Pour le ministère, réserver des marchés à un nombre retreint de fournisseurs nationaux présente un danger. Cela « pourrait avoir pour conséquence une stagnation technique des offres ou la fixation de prix excessifs par rapport au service rendu ».

Bénédicte Rallu

Source Internet :

 

L'analyse des spécialistes

  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Tous les articles juridiques