Candidats : le protectionnisme exclu des critères de choix

Passation des marchés

Dans une réponse parlementaire du 7 septembre 2010, le ministère de la Défense a rappelé que les acheteurs publics ne peuvent utiliser un critère de choix des candidats fondé sur le principe de la préférence nationale.

« D’une manière générale, les achats réalisés par le ministère de la défense se conforment aux procédures décrites par le code des marchés publics qui ne permet pas d’instaurer un critère de choix des candidats fondé sur un quelconque principe de préférence nationale », a répondu par écrit le ministère de la Défense au député de Moselle André Wojciechowski (UMP) qui s’inquiétait de l’achat, pour les soldats, de brodequins produits en Tunisie.

Si l’entreprise choisie « s’engage à respecter les clauses liées au respect d’obligations diverses, notamment les protocoles de l’organisation internationale du travail, il n’est pas légalement possible de l’écarter, même si sa production est localisée à l’étranger ».

Dans ce marché, le ministère de la Défense avait retenu un critère technique et un critère prix et choisi deux fournisseurs, un fabricant et un importateur, tous deux français, proposant une production localisée en Tunisie et en Slovénie.

Pour le ministère, réserver des marchés à un nombre retreint de fournisseurs nationaux présente un danger. Cela « pourrait avoir pour conséquence une stagnation technique des offres ou la fixation de prix excessifs par rapport au service rendu ».

Bénédicte Rallu

Source Internet :

 

L'analyse des spécialistes

  • Dispositions transitoires concernant les réunions des organes délibérants des collectivité locales : que dit le projet de loi ? Élus

    Crise sanitaire : prolongement des mesures dérogatoires relatives aux réunions des organes délibérants des collectivités locales

    24/09/20
    Le projet de loi prorogeant le régime transitoire institué à la sortie de l'état d'urgence sanitaire déposé par le gouvernement était initialement muet sur les mesures concernant le fonctionnement des assemblées délibérantes des collectivités et de leurs établissements publics. Le texte de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République1 précise les conditions de tenue des réunions des organes délibérants jusqu'au 1er avril 2021.
  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Tous les articles juridiques