Critères indemnitaires

Rémunération

L’arrêt de la Cour administrative d’appel de Marseille n° 17MA00697 du 10 juillet 2018 précise que l’employeur est lié par des critères indemnitaires.

L’article 88 de la loi du 26 janvier 1984 prévoit, que l’assemblée délibérante de chaque collectivité territoriale ou le conseil d’administration d’un établissement public local fixe les régimes indemnitaires dans la limite de ceux, dont bénéficient les différents services de l’État. En application de l’article 1er du décret du 14 janvier 2002, une indemnité d’administration et de technicité (IAT) peut être attribuée aux agents de l’État titulaires de catégorie C et B, et, par application du principe de parité posé par l’article 88 de la loi du 26 janvier 1984 et l’article 1er du décret susvisé du 6 septembre 1991 pris pour l’application de l’article 88 ; son bénéfice peut être étendu aux agents des collectivités territoriales par délibération de l’organe délibérant de la collectivité. L’article 4 de ce décret du 14 janvier 2002 prévoit que le montant moyen de l’IAT est calculé, par application à un montant de référence annuel fixé par catégorie d’agents, d’un coefficient multiplicateur compris entre 1 et 8, que ce montant de référence annuel est indexé sur la valeur du point fonction publique, et qu’il peut être majoré lorsque les personnels occupent des fonctions impliquant des responsabilités ou des sujétions particulières, ou lorsqu’ils sont affectés dans des zones géographiques dont l’attractivité insuffisante affecte les conditions d’exercice des fonctions. L’article 5 dispose que l’attribution est modulée pour tenir compte de la manière de servir de l’agent.

 

Texte de référence : CAA de Marseille, 9e chambre – formation à 3, 10 juillet 2018, n° 17MA00697, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ? Intercommunalité

    Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ?

    02/10/20
    Au 1er octobre 2020, le sort des syndicats de communes exerçant cette compétence à la date du transfert de la compétence à une communauté de communes ou communauté d'agglomération semble partiellement scellé.
  • Tous les articles juridiques