Accidents de service et maladies professionnelles

Santé et sécurité au travail

La Haute juridiction précise les modalités de versement du traitement d’un fonctionnaire avant son départ en retraite d’office dans le cas où il est dans l’incapacité permanente de reprendre ses fonctions.

Le fonctionnaire, placé en congé de maladie au titre d’une affection résultant d’un accident de service ou d’une maladie professionnelle et se trouvant dans l’incapacité permanente de reprendre ses fonctions au terme de tous ses droits à congés peut, en l’absence de toute possibilité de reclassement, être mis d’office à la retraite par anticipation. Il a alors droit, jusqu’à sa mise à la retraite, au maintien du versement soit du plein traitement s’il se trouvait en congé de maladie ou de longue maladie, soit du demi-traitement en cas de congé de longue durée.

Le rapporteur public s’est également prononcé pour intégrer les accidents de service et les maladies professionnelles dans la notion de « causes exceptionnelles prévues à l’article L. 27 du Code des pensions civiles et militaires de retraite » auxquelles renvoie le 2e de l’article 41 de la loi du 9 janvier 1986.

 

Texte de référence : Conseil d’État, Section du Contentieux, n° 374194, 18 décembre 2015, Publié au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Tous les articles juridiques