Assermentation des agents territoriaux

Statut

Un maire conserve la faculté de faire assermenter les agents nommés par lui. Cependant, ces dispositions ne signifient pas que tout agent de la fonction publique territoriale peut faire l’objet d’une assermentation permettant de donner force probante aux constats auxquels il procède dans l’exercice de ses fonctions.

Une assermentation de cette nature a pour objet de confier à un agent de la fonction publique territoriale des pouvoirs de police judiciaire. Or, conformément à l’article 28 du Code de procédure pénale, « les fonctionnaires et agents des administrations et services publics auxquels des lois spéciales attribuent certains pouvoirs de police judiciaire exercent ces pouvoirs dans les conditions et dans les limites fixées par ces lois ». Les agents dont le maire peut demander l’assermentation à l’autorité judiciaire sont ainsi régis par des dispositions législatives et réglementaires spécifiques, notamment prévues dans le Code de la santé publique, le Code de l’environnement et le Code de la route.

Ces dispositions définissent, en fonction des infractions qu’ils sont habilités à rechercher et à constater, les conditions et les modalités de l’assermentation des agents des collectivités territoriales, ainsi que le cas échéant les cadres d’emploi auxquels ils doivent appartenir et les services au sein desquels ils doivent exercer leurs fonctions.

Dans la mesure où la recherche et le constat de certains faits susceptibles de constituer des infractions s’inscrivent dans le cadre de missions de police judiciaire exercées sous l’autorité de procureur de la République, il n’est pas envisageable de rendre possible l’assermentation de l’ensemble des agents de la fonction publique territoriale pour donner force probante à tout constat qu’ils seraient amener à effectuer dans l’exercice de leurs fonctions administratives.

 

Texte de référence : Question Écrite, n° 36757, JOAN, 11 mars 2014

L'analyse des spécialistes

  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • La mise en œuvre d'un intéressement collectif comme rémunération dans fonction publique est-elle vraiment possible ? Rémunération

    La mise en œuvre d’un intéressement collectif comme rémunération dans la fonction publique est-elle vraiment possible ?

    03/04/18
    « On va essayer de travailler à une nouvelle rémunération des agents publics fondée sur le mérite ». Telle est l’une des déclarations faites par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics sur les antennes de BFMTV - RMC le 19 février dernier. Si elle est dans l'air du temps, la question d'une rémunération « au mérite » des agents publics n’est pas nouvelle. Par le passé déjà, plusieurs gouvernements ont relancé cette idée d'introduire davantage de « mérite » dans la rémunération des fonctionnaires.
  • Tous les articles juridiques