Condamnation d’un agent : la commune paie l’entreprise lésée

Droits et obligations

« Dans le cas où un agent communal fait l’objet d’une condamnation pénale correspondant à une faute personnelle dans l’organisation d’un marché public, l’entreprise lésée peut-elle demander des dommages et intérêts à la commune bien que la seule responsabilité personnelle de l’employé ait été reconnue ? », se demande le sénateur non inscrit de Moselle, Jean-Louis Masson.

Le gouvernement rappelle que : « le Conseil d’État a réaffirmé, dans sa décision du 2 mars 2007 (Banque française commerciale de l’océan Indien), que “la victime non fautive d’un préjudice causé par un agent de l’administration, dès lors que le comportement de cet agent n’est pas dépourvu de tout lien avec le service, peut demander au juge de condamner cette administration à réparer intégralement ce préjudice”, quand bien même il serait entièrement imputable à la faute personnelle commise par l’agent, et que, par sa gravité, la faute devrait être regardée comme détachable du service ».

Le caractère détachable du service permet cependant à la personne publique de se retourner contre l’agent fautif en vue d’obtenir le remboursement de l’indemnisation qu’elle aura dû verser par sa faute (CE, 28 juillet 1951, Laruelle et Delville).

 

Texte de référence : Question écrite n° 05697 de M. Jean-Louis Masson (Moselle – NI) publiée dans le JO Sénat du 2 octobre 2008

L'analyse des spécialistes

  • Revue de l'actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale Administration

    Revue de l’actualité juridique territoriale #1

    18/06/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019 Sécurité

    Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019

    03/06/19
    Partant du constat que les manifestations sur la voie publique sont désormais fréquemment émaillées de graves incidents et d’actes de dégradation, le législateur a décidé de s’emparer du sujet pour durcir l’arsenal juridique en vigueur et mieux prévenir ces phénomènes d’ultra violence lors de rassemblements publics1.
  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Tous les articles juridiques