NTIC et organisation du temps de travail des agents

Droits et obligations

Il est de plus en plus difficile pour les Français de rester concentrés sur une tâche. La faute en est notamment aux nouvelles technologies…

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) ont bouleversé la structure même du travail. Selon une étude réalisée par Sciforma, le temps de concentration continue des Français au travail est de plus en plus restreint. Ainsi, il ne serait pas possible de s’appliquer à une tâche plus de 12 minutes sans être interrompu par la messagerie interne, les messages instantanés, les SMS et toutes sortes d’alertes.

Selon cette même enquête, 75 % des interrogés avouent interrompre leur travail pour regarder le contenu d’un nouveau message qu’ils viennent de recevoir. Pour plus de deux tiers, ce qui est urgent passe avant ce qui est important, et un quart des sondés estiment ne travailler que dans l’urgence. Ceci sans compter l’accès permanent qu’offrent les nouvelles technologies à des occupations non professionnelles. Et tous ces vecteurs de distraction, qu’ils soient d’ordre professionnel ou non, induisent une organisation, des méthodes individuelles plus ou moins efficaces en fonction de chacun.

Il appartient au manager de prendre en compte ces données et de gérer ses équipes en les intégrant. Il peut par exemple être intéressant de former ses collaborateurs à l’utilisation de leurs mails. Ou de prendre en compte le morcellement du temps de travail dans l’organisation et dans la répartition des  tâches. Quoi qu’il en soit, plus de 12 minutes seront nécessaires pour penser cette histoire de temps.

Charlotte de L’escale

Texte de référence :

Téléchargez le document au format pdf Résultats de l’étude Sciforma, juillet 2010 (4 150 salariés interrogés du 15 au 25 juin 2010)

L'analyse des spécialistes

  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • La mise en œuvre d'un intéressement collectif comme rémunération dans fonction publique est-elle vraiment possible ? Rémunération

    La mise en œuvre d’un intéressement collectif comme rémunération dans la fonction publique est-elle vraiment possible ?

    03/04/18
    « On va essayer de travailler à une nouvelle rémunération des agents publics fondée sur le mérite ». Telle est l’une des déclarations faites par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics sur les antennes de BFMTV - RMC le 19 février dernier. Si elle est dans l'air du temps, la question d'une rémunération « au mérite » des agents publics n’est pas nouvelle. Par le passé déjà, plusieurs gouvernements ont relancé cette idée d'introduire davantage de « mérite » dans la rémunération des fonctionnaires.
  • Tous les articles juridiques