NTIC et organisation du temps de travail des agents

Droits et obligations

Il est de plus en plus difficile pour les Français de rester concentrés sur une tâche. La faute en est notamment aux nouvelles technologies…

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) ont bouleversé la structure même du travail. Selon une étude réalisée par Sciforma, le temps de concentration continue des Français au travail est de plus en plus restreint. Ainsi, il ne serait pas possible de s’appliquer à une tâche plus de 12 minutes sans être interrompu par la messagerie interne, les messages instantanés, les SMS et toutes sortes d’alertes.

Selon cette même enquête, 75 % des interrogés avouent interrompre leur travail pour regarder le contenu d’un nouveau message qu’ils viennent de recevoir. Pour plus de deux tiers, ce qui est urgent passe avant ce qui est important, et un quart des sondés estiment ne travailler que dans l’urgence. Ceci sans compter l’accès permanent qu’offrent les nouvelles technologies à des occupations non professionnelles. Et tous ces vecteurs de distraction, qu’ils soient d’ordre professionnel ou non, induisent une organisation, des méthodes individuelles plus ou moins efficaces en fonction de chacun.

Il appartient au manager de prendre en compte ces données et de gérer ses équipes en les intégrant. Il peut par exemple être intéressant de former ses collaborateurs à l’utilisation de leurs mails. Ou de prendre en compte le morcellement du temps de travail dans l’organisation et dans la répartition des  tâches. Quoi qu’il en soit, plus de 12 minutes seront nécessaires pour penser cette histoire de temps.

Charlotte de L’escale

Texte de référence :

Téléchargez le document au format pdf Résultats de l’étude Sciforma, juillet 2010 (4 150 salariés interrogés du 15 au 25 juin 2010)

L'analyse des spécialistes

  • La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019 Énergie

    La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019

    16/01/20
    Le décret n° 2019-771 du 23 juillet 2019 relatif aux obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale dans les bâtiments à usage tertiaire, dit « décret tertiaire », est entré en vigueur le 1er octobre 2019, et doit être précisé par un arrêté ministériel dont la parution est attendue prochainement. Précisions.
  • L'encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret Statut

    L’encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret

    14/01/20
    La loi du 6 août 2019 a procédé à l'élargissement des cas de recours aux agents contractuels pour pourvoir des emplois permanents, et a pris soin de renvoyer à l'adoption d'un décret, pour apporter les garanties nécessaires au respect du principe d'égale admissibilité aux emplois publics.
  • La rupture conventionnelle dans la fonction publique : quelles garanties ? Fonction publique

    La rupture conventionnelle dans la fonction publique : quelles garanties ?

    10/01/20
    Deux décrets pris en Conseil d’État le 31 décembre 2019 fixent les garanties procédurales et indemnitaires de la rupture conventionnelle. Ces deux textes visent à encadrer le dispositif de rupture conventionnelle, en réaffirmant les principes de la liberté des parties, de l’homologation des conventions de rupture et d’un montant minimum de l’indemnité.
  • Tous les articles juridiques