L’UNCCAS publie un guide de l’élu confiné

Élus

L’UNCCAS prodigue des conseils méthodologiques pour aider les élus locaux à gérer au mieux la crise sanitaire.

L’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (UNCCAS) vient de mettre en ligne un « Guide de l’élu municipal confiné ». Ce fascicule de 16 pages apporte des conseils méthodologiques « pour gérer aux mieux la crise sanitaire et venir en aide à vos concitoyens en respectant les règles de confinement ». L’Union veut aider les élus locaux à gérer la crise et à préparer la reprise. « Ce guide n’a pas pour vocation de reprendre les multiples dispositifs à disposition des maires tels que le plan de continuité, les plans canicule, grand froid etc », prévient toutefois l’association des élus du social. Il constitue un support méthodologique pour le maire et son équipe et propose des échanges d’expériences vécues depuis la première semaine de confinement.

L’UNCCAS décrète la « mobilisation municipale ! » Et, pour l’association, le CCAS doit être le « centre névralgique » de cette mobilisation. Le Centre communal d’action sociale constitue « le lieu évident pour centraliser les demandes et les différentes aides mobilisables », recommande l’association. Il doit être organisé et, éventuellement, renforcé pendant la période de crise et de confinement. Il est vraisemblablement possible de réaffecter des agents, afin que les CCAS soient en mesure de répondre à l’afflux de demandes et de mettre en place les solutions appropriées, suggère l’UNCCAS. Le Centre communal d’action sociale dispose d’une mine d’informations sur les populations déjà en difficulté et accompagnées, mais son périmètre d’actions doit forcément être élargi. Il peut être intéressant de se référer à la dernière Analyse des besoins sociaux (ABS), afin de repérer les points critiques, conseille l’association.

Gérer la crise

Dans le cadre de la gestion de la crise, la mobilisation municipale doit s’exercer en priorité dans quatre domaines, préconise l’UNCCAS. À savoir :

  • Solidarité sanitaire,
  • Solidarité sociale,
  • Solidarité économique,
  • Solidarité citoyenne.

Mais, selon l’association, la première étape consiste à faire le point de vos forces en présence. Quels sont les agents municipaux, les membres de votre équipe, les élus qui restent mobilisables ? Quelles sont leurs compétences et leur temps disponible en fonction de leurs propres impératifs ? « Plus que jamais, tenir compte des contraintes de vos équipiers doit être votre priorité, insiste l’UNCCAS. En effet, pour être disponible aux autres, il faut se sentir le mieux possible. La situation impose des mesures dérogatoires, ainsi que des ajustements pour permettre à chacun de se mobiliser avec sérénité ».

En fonction de la taille de votre commune, il est possible de mettre en place un calendrier des disponibilités en fonction des tâches nécessaires. Ces plannings peuvent être répartis par les services municipaux, mais également et, surtout, en fonction des besoins spécifiques à cette crise sanitaire.

Préparer la reprise

Il est difficile d’imaginer la sortie de crise lorsque nous sommes sous l’obligation de rester à domicile et contraints à des sorties très limitées, explique l’association des élus du social. « Toutefois, il faut se projeter au plus vite dans l’avenir. Votre mobilisation pendant la période aigüe de la crise sera un support pour préparer la sortie et organiser une reprise des activités dans votre territoire », assure l’UNCCAS. L’enjeu est ici de mobiliser toutes les forces vives pour que les acteurs économiques et les concitoyens bénéficient du meilleur accompagnement possible pour reprendre des activités normales, se préserver et envisager l’avenir avec apaisement.

Selon l’association, les élus municipaux doivent se résoudre à l’idée qu’ils ne pourront pas régler, seuls, toutes les situations. Et elle leur donne trois conseils :

  • Cartographiez les besoins,
  • Mobilisez les soutiens,
  • Faites jouer la solidarité intercommunale.

« Vous êtes aux manettes. Vous êtes celui qui doit mobiliser, prévoir, agir, défendre… certains vous demanderont des comptes sur votre gestion de la crise », prévient l’UNCCAS. Mais, surtout, « Ne lâchez rien ! », intime l’association.

Posté le par

Recommander cet article