Le Sénat et des associations d’élus proposent 12 mesures pour un déconfinement réussi

Élus

Concertation étroite sur l’école, les masques ou les tests, guide pratique pour accompagner les élus, nationalisation des « dettes Covid » des collectivités : le Sénat et des associations d’élus ont adressé jeudi 30 avril 2020 au gouvernement 12 mesures pour réussir le déconfinement.

Cette démarche, initiée par le président de la délégation aux Collectivités du Sénat, Jean-Maris Bockel, a reçu le soutien du président de la chambre haute Gérard Larcher, de François Baroin (AMF), Dominique Bussereau (ADF) et Renaud Muselier (Régions de France).

Au plan local, les élus réclament la création d’un pôle de décision autour du préfet de département pour définir les méthodologies locales de déconfinement en coordination avec les acteurs territoriaux. Il s’agit de créer une « task force » territoriale autour du préfet », résume M. Bockel.

Les élus locaux demandent également à voir leur rôle renforcé dans la gouvernance des agences régionales de santé (ARS), critiquées pour leur manque de réactivité, et dans celle des hôpitaux.

Maître mot de leurs revendications, la « concertation » est déclinée sous tous les aspects du déconfinement prévu à partir du 11 mai : pour la réouverture des établissements scolaires, la distribution des masques ou encore l’élargissement des tests de dépistage.

Une nécessaire « coordination » est également réclamée pour la mise à disposition d’hébergements d’urgence pour les personnes infectées, les victimes de violence ou les personnes sans-abri.

En première ligne pour les transports, les Régions demandent à voir leurs avis pris en compte pour éviter une nouvelle vague de contamination par un retour massif des voyageurs.

Au plan national, le Sénat demande au gouvernement à être associé à la définition des mesures de confinement en tant que représentant des collectivités.

Pour aider les autorités locales, les élus proposent l’élaboration d’un guide pratique, accompagné d’une plateforme d’assistance numérique ou une centrale d’appel, pour faciliter leur démarches face à l’épidémie.

Enfin, face à l’effondrement des recettes des communes et regroupements de communes qu’ils évaluent à 10 milliards d’euros et aux pertes de recettes des départements et régions, ils réclament une nationalisation de la dette Covid-19 des collectivités par l’État.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

WEKA vous offre des ressources pour gérer la continuité de vos services et vous donne un accès gratuit à une sélection de contenus dédiés à la gestion de la crise sanitaire, « Solidaire du service Public ! ».

La continuité budgétaire et comptable pendant la crise du Covid-19

Posté le par

Recommander cet article