État exemplaire : le service facturier généralisé

Exécution des marchés

Plus simple et plus concentré. Le nouveau processus de paiement des fournisseurs mis en place le 22 janvier par le ministère du Budget doit aider l’État à respecter le délai légal de 30 jours.

Le principe : dorénavant, le même service et la même personne feront toutes les opérations de préparation du paiement des factures.

La méthode, expérimentée en 2008, aurait déjà fait ses preuves. Derrière le délai moyen de paiement de l’État qui est de 20 jours, se cachent en effet des situations fort contrastées. Pour 82 000 factures, ce délai aurait été en réalité de 47 jours l’année passée. Le service facturier appliqué à 14 000 factures aurait permis, selon Bercy, de revenir à un délai de 30 jours.

Or, plan de relance oblige, « l’État [doit] être exemplaire en période de crise vis-à-vis des entreprises
, a justifié le ministre du Budget, Eric Woerth, à propos de sa décision de généraliser cette nouvelle organisation à l’ensemble des services de Bercy. Aucun fournisseur ne doit être mis en difficulté financière, à cause de retards de paiement de la part de l’État
».

L'analyse des spécialistes

  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Tous les articles juridiques