Menu actualité

Thématiques

FPH : une revalorisation du point d’indice nécessaire mais pas suffisante, selon la FHF

Publié le 5 juillet 2022 à 9h55 - par

La Fédération hospitalière de France (FHF) exige une compensation intégrale de la hausse du point d’indice dans le budget des hôpitaux et des établissements sociaux et médico-sociaux publics.

FPH : une revalorisation du point d’indice nécessaire mais pas suffisante, selon la FHF

À l’occasion de la Conférence salariale organisée le 28 juin 2022, le Gouvernement a annoncé une augmentation de 3,5 % du point d’indice dans la fonction publique pour atténuer les effets de l’inflation sur les agents publics. Applicable dès le 1er juillet, cette revalorisation est la plus forte depuis les années 1980 et la première depuis 2017, a salué, le jour même, la Fédération hospitalière de France (FHF). Cette hausse devrait représenter 1,7 milliard d’euros en  année pleine pour la fonction publique hospitalière (FPH). « Cette décision du Gouvernement était une nécessité absolue, dans un contexte d’inflation qui pèse lourdement sur la population comme sur l’ensemble des professionnels de la fonction publique hospitalière, a réagi le président de la FHF, Frédéric Valletoux. Le fait qu’elle soit d’application immédiate, en une fois, est important. Nous demandons à ce que cette mesure soit intégralement compensée dans le budget des établissements publics, de façon lisible, par un abondement de l’ONDAM. Au-delà du point d’indice, nous devons poursuivre les travaux pour améliorer les rémunérations des professionnels et les moderniser. Une revalorisation des gardes et astreintes s’impose pour soutenir l’hôpital public ».

La FHF insiste sur la nécessité d’une compensation intégrale de cette mesure dans le budget des hôpitaux et des établissements sociaux et médico-sociaux publics, « dans un contexte budgétaire toujours difficile ». À ce titre, un abondement de l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) 2022 et de la branche Autonomie pour compenser la hausse du point d’indice et, plus largement, l’inflation s’impose, préconise la Fédération.

Lors de la Conférence salariale, le Gouvernement a présenté d’autres mesures. À savoir :

  • La reconduction de la garantie individuelle de pouvoir d’achat,
  • La revalorisation du début de carrière des catégories B,
  • Le forfait mobilité durable.

Ces annonces « traduisent la nécessité de poursuivre les travaux sur les rémunérations », plaide la Fédération. La FHF juge notamment indispensable de revaloriser « au plus vite » les sujétions propres à l’hôpital public (gardes et astreintes, en particulier).