L’entretien de recrutement, véritable enjeu pour intégrer la fonction publique territoriale

Fonction publique

L’entretien de recrutement dans la fonction publique territoriale constitue un véritable enjeu tant pour l’intégrer que pour évoluer en son sein par le biais de la mobilité. Il s’agit de toute évidence d’un enjeu partagé entre le candidat et l’employeur.

Jean-François Lemmet

Pour le candidat, l’entretien de recrutement est une voie obligée. En effet, réussir un concours dans la Fonction publique territoriale ne donne pas automatiquement un poste comme dans la Fonction publique d’État ou la Fonction publique Hospitalière. Le lauréat est inscrit sur une liste d’aptitude à valeur nationale et il lui appartient ensuite de postuler auprès d’un ou plusieurs employeurs, parmi les 56 000 qui existent. Il a la liberté de choisir son secteur géographique d’affectation, le type de collectivité ou établissement public et son poste.

Toutefois l’entretien de recrutement constitue une étape déterminante et non une simple formalité ce qui n’est pas toujours bien appréhendé par les candidats. Or il y a une vraie concurrence entre eux d’où la nécessité de mieux prendre en compte cet entretien et d’en connaitre les modalités.

Par ailleurs, il existe d’autres voies pour intégrer la FPT en dehors des concours, à savoir : le recrutement direct des agents de catégorie C dans le grade initial, le recours à des contractuels (23 % des effectifs) et le recrutement sur des emplois spécifiques (emplois fonctionnels, collaborateurs de Cabinet…). Pour toutes ces situations, l’embauche résulte directement de l’entretien de recrutement d’où son importance.

Ainsi la personne doit savoir communiquer et valoriser sa candidature en mettant en exergue ses points forts au niveau du savoir, du savoir-faire et du savoir-être, c’est-à-dire son comportement au travail. L’enjeu consiste à se démarquer des autres et d’apparaitre comme le candidat recherché ! L’entretien lui permet aussi d’avoir une meilleure connaissance du poste et de l’environnement de travail, d’avoir un contact avec des représentants de la collectivité et surtout de présenter de façon plus approfondie sa candidature et sa motivation. Elle pourra également juger si le poste correspond bien à ses attentes.

Pour l’employeur, il s’agit de pourvoir rapidement le poste en trouvant le candidat adéquat suite à l’entretien de recrutement. Ceci sous-entend qu’un travail préparatoire ait été effectué en amont pour posséder les éléments clés du poste. Il convient de vérifier et valider le parcours professionnel du candidat à partir du CV et de la lettre de motivation, obtenir des renseignements complémentaires sur des flous, imprécisions ruptures de parcours ou choix effectués. Il va également cerner sa personnalité à travers notamment des mots souvent employés, des sujets évoqués ou ceux passés sous silence, des questions posées… Enfin la motivation pour la collectivité et le poste sera analysée au cours de l’entretien.

Le recruteur se doit d’être le plus objectif possible pour effectuer le bon choix. C’est à travers lui un véritable engagement de la collectivité. Un mauvais recrutement aura des conséquences qui risquent de se répercuter dans le temps de façon plus ou moins longue. C’est donc comme un acte managérial de tout premier plan pour l’employeur sachant qu’il a également un coût non négligeable.

Il apparait donc clairement que les enjeux de l’entretien de recrutement pour chacune des deux parties nécessitent une préparation en amont. Pour le candidat, elle concerne notamment la présentation du parcours professionnel et la valorisation de ses atouts, la façon de se présenter devant un jury, la maitrise de ses gestes et postures, la réponse aux questions récurrentes, la connaissance de l’environnement territorial… Quant à l’employeur, il convient de professionnaliser le recrutement avec des outils adéquats et une maitrise de la technique grâce à une formation préalable. L’entretien de recrutement ne s’improvise pas et il a un rôle de tout premier plan dans la FPT dont il faut bien avoir conscience.

 

Jean-François Lemmet

 

Weka vous propose de découvrir :

 

Livre blanc

Gérer les lauréats de concours ou d'examen

Téléchargez

Les agents de votre collectivité s’inscrivent à des concours ou examens professionnels, souvent après avoir bénéficié de préparations grâce au droit individuel à la formation. Une fois qu’ils ont réussi les épreuves, ils se tournent vers leur employeur pour savoir s’ils vont être nommés dans le nouveau grade correspondant.

Quelle réponse apporter aux agents en amont de cette inscription ? De quels droits disposent-ils ? Comment gérer des lauréats qui ne pourront pas être nommés dans la collectivité ?

Cette fiche vous donnera des réponses sur le sujet ainsi que des clés pour concilier la progression de carrière des agents avec l’organisation RH de la collectivité.

Cet extrait du service documentaire Pratique des RH territoriales vous est offert par les Éditions Weka.

En cas de difficultés pour télécharger cette fiche, n’hésitez pas à nous envoyer un e-mail à question@weka.fr.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum