Concours interne de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l'année 2018

Fonction publique

L’arrêté du 30 mars 2018 autorise au titre de l’année 2018 l’ouverture d’un concours interne de lieutenant de deuxième classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l’année 2018.

Par arrêté du ministre d’État, ministre de l’Intérieur, en date du 30 mars 2018, est autorisé au titre de l’année 2018 l’ouverture d’un concours interne de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels prévu à l’article 5 du décret n° 2012-522 du 20 avril 2012. Ce concours aura lieu selon les modalités suivantes :

  • épreuve écrite d’admissibilité : à partir du 1er octobre 2018, en Île-de-France, Corse et outre-mer ;
  • épreuve écrite d’admission : à partir du 1er novembre 2018 en Île-de-France, Corse et outre-mer ;
  • épreuve orale d’admission : à partir du 1er novembre 2018 en Île-de-France avec possibilité de visioconférence pour les candidats ultramarins.

Le nombre total d’inscriptions possibles sur la liste d’aptitude établie au titre de ce concours interne pour 2018 est de 160 postes.

 

Texte de référence : Arrêté du 30 mars 2018 autorisant au titre de l’année 2018 l’ouverture d’un concours interne de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l’année 2018

L'analyse des spécialistes

  • Revue de l'actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale Administration

    Revue de l’actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale

    18/06/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019 Sécurité

    Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019

    03/06/19
    Partant du constat que les manifestations sur la voie publique sont désormais fréquemment émaillées de graves incidents et d’actes de dégradation, le législateur a décidé de s’emparer du sujet pour durcir l’arsenal juridique en vigueur et mieux prévenir ces phénomènes d’ultra violence lors de rassemblements publics1.
  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Tous les articles juridiques