Contrôle des arrêts maladie des fonctionnaires

Fonction publique

Six départements vont expérimenter, durant deux ans, le contrôle des congés pour raison de santé de moins de six mois par les caisses primaires d’assurance maladie.

Un décret du 17 septembre 2010 statue que, à titre expérimental, pendant deux ans, les arrêts maladie de moins de six mois des fonctionnaires de l’État seront contrôlés par l’assurance maladie et non plus par les services de l’État. Cela concerne les caisses primaires d’assurance maladie des Alpes-Maritimes, du Bas-Rhin, d’Ille-et-Vilaine, de Paris, du Puy-de-Dôme et du Rhône.

Le texte explique que cette expérimentation a deux finalités. La première est de « contrôler les congés de maladie accordés aux fonctionnaires […] en raison d’une maladie non professionnelle, pour une durée inférieure à six mois consécutifs et ne relevant pas du régime des congés de longue maladie ou de longue durée ». Le second objectif est l’évaluation des « résultats de ces contrôles par service, établissement […] ».

Selon une déclaration de Jean-Marc Canon, de la CGT, « ce décret avait été repoussé par tous les syndicats lors de la négociation en novembre 2009 de l’accord santé au travail, car il insinue qu’il y aurait une complaisance dans les contrôles ».

Dans son édition de lundi 20 septembre, le Parisien affirmait que près de 117 000 agents seraient concernés par cette opération.

Charlotte de L’escale

 

Texte de référence :

Décret n° 2010-1095 du 17 septembre 2010, JO du 19 septembre 2010

L'analyse des spécialistes

  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Le régime des CCAS : qu'en est-il de l'extension des possibilités de délégation dans les CCAS ? Administration

    Le régime des CCAS : qu’en est-il de l’extension des possibilités de délégation dans les CCAS ?

    29/08/18
    Le centre communal d'action sociale, créé dans toute commune de 1 500 habitants ou plus, a pour mission d'animer une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées, et de participer à l'instruction des demandes d'aide sociale.
  • Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • Tous les articles juridiques