Le manager de proximité : un rôle essentiel

Management

Le manager joue un rôle essentiel dans l’organisation et le fonctionnement de nos collectivités et établissements publics. Mais ce terme recouvre plusieurs notions et il est possible de distinguer de manière schématique : le cadre de direction avec une fonction de management stratégique, le cadre intermédiaire  avec une fonction de management stratégique et opérationnelle et le cadre de proximité avec une fonction de management opérationnelle.

Jean-François Lemmet

Trop longtemps oublié, le manager de proximité joue un rôle déterminant de par sa position car il est chargé de mettre en application la décision des élus selon une stratégie qui a été définie à un niveau supérieur et ce, grâce à ses équipes sur le terrain.

Ainsi le manager de proximité se situe avant tout au cœur de l’action en lien direct avec le public et avec des objectifs à atteindre fixés par son supérieur hiérarchique. Il doit posséder des compétences techniques et un savoir-faire indispensable pour réaliser au quotidien les tâches confiées. Par ailleurs, on attend qu’il soit un meneur d’hommes pour réussir une telle mission, savoir utiliser au mieux leurs compétences et développer leurs potentiels grâce notamment à la formation. Bref, donner du sens à l’action quotidienne est essentiel en terme de management de proximité dans la mesure où les décisions sont prises à un niveau supérieur et pas toujours compréhensibles par les agents sur le terrain, surtout lorsque les habitudes sont remises en cause. Savoir les faire évoluer est un vrai challenge. Proche et impliqué auprès des agents, il doit apprendre à les connaitre, savoir les motiver et leur expliquer de façon claire le pourquoi de telle mesure ou nouvelle disposition.

Prendre en compte également plusieurs dimensions, à savoir, la mixité intergénérationnelle avec des sensibilités différentes du monde du travail, les évolutions de l’organisation avec par exemples la sécurisation des procédures, la mutualisation et enfin l’innovation et la décision politique qui obligent à répondre au plus vite à l’attente des usagers, s’impose à lui pour manager efficacement.

Le cadre de proximité est aussi responsable de la cohésion sociale, rôle pour lequel il est parfois insuffisamment préparé. Connaitre les règles de base du statut, du droit syndical, savoir prévenir les risques psychosociaux  et les conflits au sein de l’équipe, maintenir un bon climat de travail nécessite des connaissances et de la pratique.

Être cadre de proximité c’est adopter une posture qui exige des qualités de rigueur, d’équité, de respect et d’exemplarité, sans oublier de développer une certaine empathie avec l’équipe.

Il est indispensable de travailler dans la confiance tant avec la hiérarchie que l’équipe grâce à un partage de responsabilités. Mais le cadre de proximité a besoin de retour sur son travail par le biais de débriefings réguliers avec son supérieur hiérarchique et d’être impliqué en amont, dans les décisions importantes et les projets qui vont affecter son équipe. Il ne doit pas se sentir isolé car l’immédiateté de l’action quotidienne est parfois génératrice de stress. Il attend également qu’on prenne en compte son évolution de carrière tant sur le plan de la rémunération que de son évolution vers des postes à responsabilités à moyen terme. Ainsi la phrase d’Aristote : « plus une chose est difficile, plus elle exige d’art et de vertu » s’applique parfaitement au management de proximité.

 

Jean-François Lemmet

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum