Un guide pratique pour harmoniser la gestion prévisionnelle des ressources humaines des services de l’État

Management

Vocabulaire, concept, méthodologie, outils : les services de l’État peuvent désormais s’appuyer sur des directives communes pour la GPRH.

Cet article fait partie du dossier :

RH publiques RH territoriales : quels leviers de management en temps de crise ? Voir le dossier

En matière de gestion prévisionnelle des ressources humaines (GPRH), les pratiques des ministères sont inégales et diversifiées. Chacun applique sa propre méthode, utilise des concepts et des outils différents. Or, marqué par la réorganisation de l’administration territoriale de l’État, le contexte administratif évolue et il était nécessaire de donner une nouvelle impulsion à la GPRH, explique Thierry Le Goff, directeur général de l’administration et de la fonction publique.

Sa direction, la DGAFP, propose désormais un guide méthodologique qui permettra aux services de l’État de parler un langage GPRH commun et d’utiliser les mêmes repères méthodologiques. Treize fiches qui s’adressent à l’ensemble des agents impliqués dans la démarche de GPRH, notamment aux responsables des services décideurs en gestion des ressources humaines (GRH). En mettant l’accent sur les caractéristiques propres à une GPRH « publique », ce guide favorisera un processus d’amélioration continue, et facilitera l’harmonisation des pratiques. Il permettra aussi d’apporter une cohérence aux données produites par les services.

Avec la GPRH, la conception, la réalisation et l’ajustement annuel de plans d’actions RH cohérents permettent d’affronter les risques prévisibles encourus par les services et les agents. Le risque est considéré comme tout événement qui conduit un service à l’incapacité de remplir ses missions et d’atteindre ses objectifs.

L’ouvrage présente notamment une cartographie de ces nombreux risques : inadaptation des effectifs aux besoins, gel des recrutements ou des crédits, contentieux potentiels, conflits sociaux, inégalité devant le service public, risques psychosociaux, accidents du travail, rapport critique de la Cour des Comptes…

La gestion prévisionnelle prend en compte les orientations stratégiques de la politique RH et l’accompagnement qui est nécessaire aux agents pour construire leur parcours professionnel.

Illustré de nombreux exemples de terrain, le guide expose notamment un autodiagnostic, un audit et une démarche en cinq étapes qui aideront les services à anticiper, afin de réduire les écarts entre leurs besoins d’effectifs et de compétences futurs et les ressources humaines qui leur seront alors nécessaires.

 

Marie Gasnier

 

Source : La gestion prévisionnelle des ressources humaines dans les services de l’État – Guides pratiques, DGAFP, Édition 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum