Étude sur la mise en œuvre du DIF dans la FPT en 2008 et 2009

Management

Ce premier bilan, exclusivement quantitatif, concerne la mise en œuvre du droit individuel à la formation professionnelle (DIF) en 2008 et 2009, et porte sur le traitement de près de 10 000 conventions exploitables et complètes, sur les 13 281 adressées au Centre national de  la fonction publique territoriale (CNFPT).

Les points forts qui se dégagent de l’analyse des conventions sont suivants :
 

  • 10 collectivités ont signé plus du 20 % du total des conventions ;
  • relativement à leur poids dans la FPT (59 %), les femmes ont plus utilisé ce nouveau droit à la formation (65,9 %) ;
  • ce sont les classes d’âge de 30-49 ans qui sont les bénéficiaires des deux tiers des DIF ;
  • les agents des catégories C sont, de loin, les plus nombreux à avoir eu recours au DIF ;
  • les formations de préparation aux concours et examens professionnels représentent près d’un quart des conventions DIF ;
  • plus de la moitié des conventions concerne des formations courtes d’une durée inférieure ou égale à trois jours ;
  • le Centre national de la fonction publique territoriale est sollicité dans les deux tiers des cas pour réaliser les actions de formation conventionnées.

Pour l’année 2010, plus de 12 000 conventions sont attendues. Le traitement quantitatif par le CNFPT sera complété par une analyse qualitative.
En outre, une enquête qualitative sur les politiques et les usages locaux du DIF est réalisée au cours du premier semestre 2011.

Pour en savoir plus :

Pour consulter l’étude : www.cnfpt.fr

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques