Des désordres apparents lors de la réception font obstacle à la mise en jeu de la garantie décennale

Marché public de travaux

Un maître d’ouvrage, qui décide de lever des réserves et de prononcer une réception rétroactive, ne peut demander l’application de la garantie décennale alors que les désordres apparents rendaient l’ouvrage impropre à sa destination.

L’acheteur ne pouvait ignorer la gravité des dommages en cause, apparents au moment de la réception des travaux prononcée sans réserve. Dans ces conditions, la garantie décennale n’est pas susceptible de s’appliquer à de tels désordres et les conclusions de la commune fondées sur la responsabilité décennale doivent être rejetées. Par contre, si la réception prononcée sans réserve a mis fin aux rapports contractuels entre le maître de l’ouvrage et les constructeurs en ce qui concerne l’état de l’ouvrage achevé et si les malfaçons et désordres affectant l’ouvrage étaient apparents lors de la réception, cette double circonstance n’est pas de nature à exonérer le maître d’œuvre qui, en vertu de ses devoirs professionnels et des stipulations de son contrat, avait l’obligation d’appeler l’attention du maître de l’ouvrage sur les défectuosités de nature à faire obstacle à ce que cette réception fût prononcée sans réserve.

 

Texte de référence : CAA de Bordeaux, 3e chambre, 26 novembre 2019, n° 17BX03379, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Tous les articles juridiques