Bercy précise l'interdiction faite à certains organismes de conclure des contrats de partenariat

Partenariat public-privé

Dans une fiche explicative, la Direction des affaires juridiques précise le champ matériel et organique de la loi du 29 décembre 2014 interdisant à certains organismes de recourir à certaines formules contractuelles à financement privé.

Plus précisément, l’article 34  de la loi du 29 décembre 2014 interdit aux organismes d’administration centrale, aux établissements publics de santé et aux structures de coopération sanitaire de recourir aux contrats de partenariat, aux baux emphytéotiques administratifs et hospitaliers, aux contrats de crédit bail et aux autorisations d’occupation du domaine public.

L’interdiction vise ces contrats pour autant qu’ils ont pour objet la réalisation, la modification ou la rénovation d’ouvrages, d’équipements ou de biens immatériels .

Texte de référence : Fiche « Interprétation de l’article 34 de la loi n° 2014-1653 du 29 décembre 2014 de programmation des finances publiques pour les années 2014-2019 »

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques