Ligue 1 : proposition de loi UMP contre les PPP et les subventions aux clubs

Partenariat public-privé

Plusieurs sénateurs UMP soutiennent une proposition de loi visant notamment à supprimer les subventions de fonctionnement aux clubs de Ligue 1 ainsi que le recours aux partenariats public-privé (PPP) pour la construction de grands stades.

Cette proposition, défendue par le sénateur UMP de l’Isère Michel Savin, est le fruit de quasiment un an de travaux de la mission commune d’information « sport professionnel et collectivités territoriales » qu’il a présidée.

Le rapport de plus de 150 pages présenté par la mission souligne l’obsolescence des relations entre les collectivités territoriales et prône sa rénovation. Il émet 30 propositions qui prévoient notamment que les clubs recevant plus de 10 millions d’euros par an de droits de retransmission télévisée ne seraient plus éligibles aux subventions versées par les collectivités territoriales, ce qui exclue de fait les clubs de Ligue 1.

Par ailleurs, il recommande d’interdire aux collectivités de recourir aux partenariats public-privé (PPP) pour financer une enceinte sportive utilisée majoritairement par un club professionnel.

Les villes d’une certaine taille seraient en revanche autorisées à subventionner ou cautionner, pour une durée et un montant limités, les clubs désireux de devenir propriétaires de leurs infrastructures.

Cette proposition de loi pourrait, selon M. Savin, être débattue à l’automne au Sénat et donner lieu à des amendements lors du débat sur le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Valoriser sa démarche environnementale dans les appels d’offres publics Appel d'offres

    Appels d’offres publics : valoriser sa démarche environnementale et intégrer les critères RSE

    14/02/18
    Selon les termes de l’article 10 du décret du 25 mars 2016 pour des spécifications « d’ordre environnemental, social ou autre », les acheteurs peuvent recourir à des labels dans leur consultation afin d’inclure des critères RSE dans leur politique d’achat. La question se pose cependant de savoir si, d’un point de vue juridique, le recours à un label d'acheteur, quel qu’il soit, est de nature à porter atteinte à l’égalité de traitement des candidats et donc in fine à fragiliser juridiquement les appels d’offres ?
  • Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe Intercommunalité

    Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe : quelles conséquences ?

    04/01/18
    La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale pour la République (dite loi « NOTRe ») attribue, à titre obligatoire, les compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, à compter du 1er janvier 2020.
  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Tous les articles juridiques