Versement du capital décès aux ayants droits

Protection sociale

Le Code de la sécurité sociale détermine un ordre de priorité pour la perception des capitaux décès.

Le Code de la sécurité sociale prévoit en son article D. 712-19, que les ayants droit d’un fonctionnaire décédé en activité avant l’âge légal d’ouverture de ses droits à pension, soit 62 ans, bénéficient d’un capital décès égal au dernier traitement brut annuel perçu par ce fonctionnaire.

Il détermine, en son article D. 712-20, la liste des ayants droit et fixe un ordre de priorité. Il s’agit, en premier lieu, du conjoint ou du partenaire d’un pacte civil de solidarité et des enfants. En second lieu et à défaut d’autres bénéficiaires, le Code précité permet d’attribuer le capital décès aux ascendants, mais à la condition que ceux-ci aient été « à charge » – au sens du Code général des impôts – du fonctionnaire ouvrant droit au moment de son décès.

 

Texte de référence : Question écrite n° 3640, Assemblée nationale, Réponse publiée au JO le 5 mars 2013

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques